Lavoncourt

logo du site
  • Lavoncourt
  • Lavoncourt

Accueil du site > Actualité > 2016

2016

Décembre : Des bénévoles distingués

Cérémonie annuelle de remises des médailles de la vie associative, de la Jeunesse et des Sports à la Préfecture de Vesoul : l’Amicale de Lavoncourt à l’honneur avec quatre récipiendaires « signe d’un engagement long et de la complémentarité durable de ses bénévoles ».

Après Evelyne Joly, responsable de la section « histoire des villages » en 2015, quatre autres responsables ont été distingués :

  • Le bronze à Marie-José Carteret, à l’origine de la section théâtre en 1995, responsable de la section chant depuis le début en 2004, trésorière de l’association depuis une douzaine ans.
  • L’argent à Françoise Riondel, membre du bureau et secrétaire depuis la création de l’association en 1985, actuelle responsable de la section scrabble.
  • L’argent à Denise Colas, responsable de la section cuisine durant une quinzaine d’années, vice-présidente depuis vingt ans.
  • L’or à Jean-Paul Carteret, président du club de football, l’Entente Combeaufontaine-Lavoncourt, de 1969 à 1989. Président fondateur de l’Amicale, association sportive et culturelle, depuis sa création en 1985.

Toutes nos félicitations aux récipiendaires.

Décembre : Noël à l’école

Dans la perspective de Noël, la classe maternelle a traduit le conte en spectacle que les enfants, conduits par leur maîtresse Damienne Staiger, ont donné à la salle des fêtes de Renaucourt. Expression corporelle, chants, danses...costumés à souhait, tous étaient légitimement fiers d’offrir et de partager ce moment avec leurs parents ou amis venus nombreux les encourager.

Décembre : Musique et chansons pour les résidents du foyer-logement

Comme chaque année, les veilles des fêtes, de Noël en particulier, le Centre Intercommunal d’Action Sociale du Val Fleuri organise ce moment de convivialité pour les résidents de l’établissement : des chants et la visite très symbolique du Père Noël.

Le groupe chant de l’Amicale « La clé des chants » animé cette année par Amandine Bigeard a fait partager son enthousiasme, sa gaieté aussi à l’ensemble des présents, les élus et membres du CIAS, le personnel et quelques enfants ravis et émus lorsque le Père Noël est arrivé. C’est aussi un moment de chaleur pour les résidents.

Décembre : Noël en famille au foyer-logement

C’est la tradition : chaque année le Centre Intercommunal d’Action Sociale du Val Fleuri convie les enfants des résidents « au repas de Noël de l’établissement ».
Nombre d’entre eux n’ont plus de famille ou peu de visites. Pour Jean-Paul Carteret, président de la collectivité gestionnaire, dans son message d’accueil aux familles « ce moment c’est d’abord pour eux, pour partager tous ensemble cet instant de chaleur, de générosité et d’affection qui rappellent tant ceux d’autrefois à la maison ».

Alors, pour fêter ensemble Noël, c’est comme s’il s’agissait d’une grande famille rassemblée. Une cinquantaine de personnes ont pris place dans la salle collective décorée à souhait par le personnel avec, au mur aussi, les photos des résidents réalisées par le club photo de l’Amicale. A la cuisine, le personnel « met les petits plats dans les grands » tandis qu’en salle tout est fait pour satisfaire et être à l’écoute de chacun des convives.

Pour les résidents de cette unité familiale, c’est un moment de fête et de bonheur partagés qui contribuent au bien vivre ensemble au sein de la Résidence Autonomie devenue leur domicile.

Plus de photo du repas Noël famille 2016

Décembre : Des activités périscolaires …au marché de Noël !

En faisant leurs courses à la boulangerie de Damien Paroty ce samedi, et avec son autorisation, les clients ont découvert sur le parking « le marché de Noël » organisé par l’association des parents d’élèves du pôle éducatif… Bonne idée, généreuse en tout cas, puisque le produit des ventes sera utilisé pour les sorties scolaires et viendra en diminution de la part des familles.

Dommage il faisait très froid !... Ce qui ne fait qu’ajouter au mérite des parents d’élèves, solidaires, dont ce marché de Noël a été le prétexte d’activités manuelles proposées aux enfants durant les temps périscolaires libérés. Aussi, certains n’ont pas hésité, donnant de leur temps, pour encadrer les enfants durant la période scolaire, une motivation supplémentaires pour eux pour imaginer, créer, faire, construire… Il a fallu du temps en effet pour récupérer, assembler, coller, colorer ces bibelots ou autres décors de Noël à poser, à suspendre ou encore confectionner ces chocolats et les mettre en papillote.

Faites par les enfants eux-mêmes, ces réalisations faisaient l’admiration de tous. Sur le sapin ou à la maison, elles n’en auront que plus de valeur, celle du cœur !

Décembre : Des femmes plus autonomes grâce au numérique

_ Lauréats de l’appel à projets 2015 de la Fondation Orange « Des femmes plus autonomes AU numérique et PAR le numérique », le Centre d’Information des Droits des Femmes et des Familles (CIDFF) en partenariat avec les Maires Ruraux de Haute-Saône sur le site des Maisons de Services Au Public conduisent leurs actions au plus près des lieux de résidence des femmes.

Des sessions de formation

« L’objectif est de former des femmes éloignées de l’emploi à l’usage de l’informatique. Nous voulons les aider dans le cadre de leurs démarches d’insertion professionnelle. Au-delà, les bénéfices secondaires de l’initiative porteront sur leur vie personnelle, sociale et familiale… » explique Isabelle Berger, directrice du CIDFF.

Le partenariat avec les élus permet le maillage du territoire « au plus près des femmes concernées qui, souvent, dans les territoires rencontrent aussi des problèmes de mobilité » précise Jean-Paul Carteret, Président de l’association des Maires ruraux et maire de Lavoncourt. D’où cette idée de partenariat avec le CIDFF : les permanents des Maisons de Services sont un relais évident de proximité. Dans un premier temps, ces agents sont formés par un transfert d’outils et de méthodologie par le CIDFF tandis que la Fondation Orange a doté l’association d’un certain nombre d’ordinateurs destinés à ces formations.

Répondant à l’appel de Pôle Emploi, cinq femmes ont participé à une première session de formation assurée par Aurélie Crevoisier, permanente à la Maison de Services Au Public de Lavoncourt. D’autres sessions auront lieu à Jussey, Rioz et Corbenay.

Point relais pour les droits

Formateurs, les agents des Maisons de Services sont aussi un relais de proximité pour le CIDFF dont la mission est de favoriser « l’accès au droit » des femmes et des familles mais aussi de promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes. Pour cela, l’association assure des permanences dans tout le département mais ne peut pas répondre à toutes les demandes en raison des « zones blanches » subsistantes, des problèmes de mobilité ou encore des frais de déplacements. Pour Isabelle Berger « Ce sont des raisons suffisantes, au regard de l’égalité, pour rejoindre le réseau des Maisons de Services Au Public via les bornes visio ».

Ainsi, sur rendez-vous, une juriste est à la disposition des personnes désirant connaître leur droit deux demi-journées par semaine (mardi matin et jeudi après-midi) sur les quatre sites de formation informatique auxquels s’ajoutent désormais Bouhans-et-Feurg, Champagney, Frétigney et Quers qui disposent d’une borne.

Après une première année d’expérience (Une centaine d’entretiens) Isabelle Berger constate que « ces conseils juridiques à distance satisfont un public peu mobile, isolé et/ou éloigné d’où l’intérêt du dispositif adopté ».

Décembre : "Villages Fleuris"

Cérémonie de remises des prix du label Régional "Villages Fleuris" au Conseil Régional : label « 2 fleurs » confirmé à la commune de Lavoncourt, par le jury régional.

Une nouvelle fois, merci aux employés communaux, aux bénévoles et à tous les particuliers qui s’impliquent dans le fleurissement et l’embellissement du village, cadre de vie quotidien des habitants. « Les fleurs sont les couleurs de la vie » concluait Marie-Guite Dufay, présidente de Région.

Décembre : Assemblée Générale annuelle de l’Amicale

Belle Assemblée Générale annuelle de l’Amicale. Merci Patrick Mathie pour les photos. Créée à la périphérie de l’école au cours de l’année scolaire 1985-1986, simplement pour être le support juridique d’activités post-et-périscolaire, l’association tisse sa toile sur tout le territoire à présent en proposant des activités sportives, culturelles, technologiques. Un véritable levier pour l’animation locale et le lien social entre les "gens" et les villages.

Elle fédère à ce jour 20 sections et 381 adhérents (289 adultes et 92 jeunes de moins de 16 ans) résidant dans plus de 80 communes alentours. A raison d’une heure hebdomadaire d’activités, cela représente près de 16 500 heures d’activités !

L’AG a été l’occasion devant plus d’une centaine d’entre eux, diaporama préparé par Evelyne Joly à l’appui, de revivre ces moments intenses "du bien vivre ensemble" et d’amitié. "L’Art de vivre à la campagne" dirait Pierre Bonte.

Pour plus de photos :

https://photos.google.com/share/AF1...

Décembre : Les pompiers ont fêté Sainte Barbe

« Le 4 décembre, c’est la fête des pompiers ! » Temps fort de l’année, l’Amicale des pompiers du centre de secours de Lavoncourt ont fêté leur sainte patronne, cette année à la salle polyvalente de la mairie mise à leur disposition.

Après l’accueil par leur présidente, Mélitine Noblot, anciens et actuels pompiers dont un fort contingent de jeunes recrues ont partagé la soirée, festive « comme il se doit bien dans la tradition autour d’un bon repas et dans une ambiance des plus conviviales ».

Décembre : Enfants et résidents déjeunent ensemble

« Au début, voilà bientôt une vingtaine d’années, c’était expérimental… » se rappelle Jean-Paul Carteret, Président du Centre Intercommunal d’Action Sociale du Val Fleuri et maire de la commune. En fait depuis ce temps, les enfants qui fréquentent la cantine scolaire, se rendent chaque jour d’école au foyer-logement du village pour déjeuner.

« Nous avions des cuisiniers au foyer-logement pour une vingtaine de résidents, pourquoi investir et créer un autre espace de restauration à l’école ? Il a suffi d’agrandir les casseroles » raconte le maire, satisfait de « tout ce qui s’est greffé depuis entre des générations que pas loin d’un siècle sépare ». Au fil du temps, les rencontres entre les enfants du pôle éducatif ou de l’accueil périscolaire se sont multipliées faisant de cette initiative un véritable levier intergénérationnel. Au-delà des rencontres chaque jour de classe, de la vie qu’apportent les enfants, bien d’autres moments entre eux sont depuis privilégiés : les petits de la classe maternelles viennent à la rencontre des résidents pour tirer les rois, fêter des anniversaires, avec les déguisements de Carnaval. Tous attendent actuellement le repas de Noël, la veille des vacances…

En dehors de l’établissement aussi, le fait que les uns et les autres se connaissent, la rencontre entre enfants et résidents dans le village déclenche un sourire, un bonjour « réconfortant pour ces aînés accueillis au foyer-logement et qui reçoivent peu de visites ».

Décembre : Au partage du savoir, solidarité rime avec générosité

Le monde est bien venu à la traditionnelle exposition-vente de l’association « Partage du savoir », cette année sur les deux jours du week-end, dans le bâtiment annexe du presbytère. Dans ce local mis à disposition par la municipalité, les adhérentes se retrouvent chaque lundi « depuis un quart de siècle » précise Lucienne Oudot, l’animatrice depuis tout ce temps des rendez-vous hebdomadaires.

Au-delà de l’objectif « rupture de l’isolement », le partage de savoirs ou de compétences est privilégié, de passion aussi. Alors sur tout support, bois, tissu, fil, perles…et par tout moyen (collage, peinture, assemblages divers), les idées vont bon train. Imagination et création font l’admiration des uns et forcent le respect des autres au premier coup d’œil, en témoignent les réflexions des visiteurs de l’exposition qui emplit la salle où « les petites mains » les accueillent. Ce qui étonne le plus « c’est la qualité de produits exposés faits et réalisés souvent à partir de chutes ! »

Avec le groupe, la générosité est de règle : l’intégralité des bénéfices est reversée à des associations caritatives.

Il s’agit de l’interview de Lucienne Oudot, responsable et animatrice de l’association « Partage du Savoir ».

Depuis quand avez-vous lancé cette idée ? et pourquoi ?

Oh la la ! C’était en 1991. Pour rompre l’isolement en milieu rural à la suite d’horizon 90 "toute une réflexion en église". Il s’agissait en fait de créer un lieu d’écoute, de partage et d’amitié. Notre groupe -une vingtaine de personnes- se retrouve chaque lundi après-midi dans le local annexe de l’ancien presbytère. Les personnes intéressées peuvent nous y rejoindre ou nous rencontrer.

Vos objectifs ?

Le partage des qualités, des compétences aussi dans un lieu où on ne travaille pas pour soi. Le plus important ici, c’est l’ambiance, la solidarité locale qui passe aussi par le co-voiturage, nationale, internationale

Expliquez-nous...

Au niveau local, notre solidarité passe par le Secours Catholique ou les Restos du coeur. En 2015, nous avons offert 100 kg de pommes de terre. A l’échelon national, c’est de nouveau via le Secours Catholique qui a des antennes à Vesoul et Gray. Pour l’international, nos dons vont aux réfugiés touaregs du Mali exilés en Mauritanie ou au Burkina Ils ont tout à reconstruire : des écoles, des dispensaires...

Novembre : Le club photo de l’Amicale à la rencontre des chamois

Bertrand Mougin, responsable du club photo de l’Amicale de Lavoncourt et Patrick Jacquot habitué des lieux ont proposé ensemble un week-end découverte et rencontre avec la faune aux adhérents de la section de l’association. Treize passionnés ont ainsi pris la direction du Honneck afin de photographier les chamois.

Ces deux jours furent fantastiques. Christelle Tribillon, qui anime la section a pu prodiguer, sur place, à chacun, ses conseils alliant « utile et agréable ».

Non seulement les chamois, pas trop farouches, étaient au rendez-vous mais le temps exceptionnel a permis des prises de vues superbes du coucher du soleil et du lever du jour sur les montagnes avec une brume qui lentement venait recouvrir le paysage. Le Honneck offrait alors une vue époustouflante jusqu’aux massifs enneigés des Alpes.

Le samedi après-midi une randonnée autour des tourbières de Lispach site remarquable au cœur du parc naturel des Ballons des Vosges avait permis de faire des premiers clichés où le bleu intense du lac glacière se mêlait aux bruns orangés des couleurs d’automne. Faune et flore y sont protégées et le parcours autour du lac aménagé.

Le lendemain, la visite du village de Riquewhir a comblé les photographes amateurs de couleurs et de patrimoine. Si le cœur de ville était comme toujours animé par la foule, les ruelles désertes offraient de jolies et insolites prises de vues à faire.

Les petites auberges et leurs copieuses assiettes du randonneur, l’hôtel isolé en montagne ont complété un week-end de franche camaraderie rassemblant des photographes amateurs qui sont rentrés comblés et bien décidés à recommencer.

Novembre : Visite de la Préfète de Région

Dans le cadre de ses déplacements et « visites de terrain », Mme Christiane Barret, Préfète de la Région Bourgogne Franche-Comté, était en Haute-Saône mardi 8 novembre sur la thématique « Services Publics en Milieu Rural ». Son déplacement dans le département a débuté dans la commune de Lavoncourt, en présence de Marie-Françoise Lecaillon, Préfète de Haute-Saône, Alain Blinette et Fabienne Richardot, conseillers départementaux, Jean-Pierre Louvot, représentant la CC4R.

La visite a débuté au foyer-logement où le maire, Jean-Paul Carteret a accueilli la délégation et présenté les différents services proposés « ici » par le CIAS du Val Fleuri avec la mutualisation « depuis une vingtaine d’années » des services de restauration –scolaires et résidents de l’établissement – les partenariats pour l’aide au maintien à domicile avec ELIAD pour le portage de repas en liaison chaude « servis 7 jours sur 7 » et l’assistance avec Présence Verte. La représentante de l’Etat a noté « le bien vivre ensemble dans cette maison et salué l’originalité de toutes ces initiatives ».

« Des choix qui en ont généré d’autres » précise Jean-Paul Carteret dont la volonté « avec les membres de Val Fleuri a été de bâtir un vrai pôle gérontologique avec un maximum de services et d’aide non seulement pour les résidents mais aussi pour les populations locales ». La Préfète a ainsi découvert ce qui est devenu depuis « La Maison de Services Au Public ». Le bâtiment abrite des servies publics avec d’ailleurs un local dédié à une borne visio-services connectée à Pôle Emploi, la CAF, la CPAM, la MSA, le CIDFF mais aussi des permanences régulières : Mission locale, assistante sociale, aide à domicile. Ce lieu est ouvert 25 h par semaine et les demandeurs sont accompagnés dans leurs démarches par une personne employée par la collectivité.

Avec le même principe de la mutualisation symbolisée par l’espace d’attente où se côtoient les patients des 3 kinés qui exercent « dans la pièce d’à côté », de l’opticienne « dont le cabinet est juste en face » ou encore les clients de La Poste implantée « juste à côté ». Et ce n’est pas tout, le côté « convivialité » a été aussi privilégié avec une salle d’une centaine de m2 pour les réunions, animations, rencontres : c’est ici qu’est implantée la bibliothèque.

« Un ensemble exemplaire » pour la Préfète Christiane Barret qui a mesuré « au regard des services, pourquoi la commune a obtenu le label village internet @@@@ » : cours informatique, Ecole numérique, site internet, numérisation des pièces comptables et administratives, borne visio-services et QRcode sur les tombes de certains soldats où s’est terminé la visite « d’une matinée intéressante ».

Plus de photographies :

Novembre : Le qi gong fait des adeptes

« Si vous venez nous voir, ne venez pas pendant la séance, venez avant ou après… » lance Lili, une adhérente de la section Qi Gong de l’Amicale de Lavoncourt, laquelle fédère une vingtaine de sections sportives, culturelles ou encore technologiques. Pour eux, il s’agit surtout de ne pas être dérangés dans leur concentration. Il suffit d’entrer une fois « par hasard » durant le cours donné magistralement par Alain Moritz, fan de la discipline, pour mesurer ce degré d’application des pratiquants. Plus d’une vingtaine cette saison fréquentent chaque jeudi à 18 h 30 les séances hebdomadaires à la salle polyvalente du pôle éducatif « de forme ronde appropriée justement à un cours donné en cercle ».

Gymnastique chinoise traditionnelle et science de la respiration, le qi gong allie à la foisla connaissance et la maîtrise de l’énergie vitale tout en associant mouvements lents, exercices respiratoires, méditation, visualisation… d’où l’intérêt d’une concentration maximale !

Les personnes intéressées peuvent se renseigner auprès de la nouvelle responsable cette année, Josiane Chevalier (03 84 77 04 79). L’adhésion à l’association est de 20 € + Prix des séances 60 € pour la saison (20 € par trimestre).

Novembre : Trois groupes pour les cours de danse à l’Amicale

La section danse de l’Amicale a repris ses activités simultanément à la rentrée scolaire, une section qui accueillent davantage d’enfants et de jeunes cette saison – une trentaine d’enfants - au point qu’un troisième groupe a dû être créé. « Cela permettra de faire des groupes plus homogènes et de proposer des danses davantage adaptées à l’âge des enfants » se réjouit l’animatrice, Caroline Thevenet, titulaire du diplôme correspondant à l’enseignement de la danse. Activité sportive s’il en est, la danse développe aussi de nombreuses qualités tant physiques que psychologiques. Les enfants apprennent à vivre et danser ensemble, à respecter les autres, deviennent créatifs, autonomes autant de paramètre inscrits tout simplement dans l’apprentissage de la vie.

Au programme des séances qui ont lieu chaque jeudi à la salle des fêtes de Renaucourt : danse moderne et zumba kid’s principalement… De 17 h 30 à 18 h 15 pour les plus petits (âge maternelle et CP), de 18 h 15 à 19 h pour les « moyens » et à partir de 19 h pour les plus grands du CM2 et au-delà.

Pour tout renseignement et inscription éventuelle, s’adresser à la responsable, Stéphanie Aubert 06 78 04 64 63

Novembre : Une activité dynamique : le step

C’est bien connu : « Pour le maintien de la forme, l’entretien du corps, quoi de mieux que l’activité sportive ? » … Dans la palette des sections fédérée par l’Amicale, la plus dynamique est sans doute « le step ».

Créé aux Etats-Unis en 1986, le step est aujourd’hui très populaire. Il se pratique le plus souvent en salle et doit son nom au matériel qui l’accompagne, une sorte de marche amovible - step en anglais. Anti-dérapante, modulable en hauteur « cette marche permet de varier les exercices » faisant du step une activité physique complète « sur une musique rythmée, enchaînant pas de marche sur le plateau et autour de lui ».

« Dépense énergétique assurée, renforcement musculaire... une activité pratiquée dans la bonne humeur » commente Françoise Olivier, éducatrice sportive qui dirige les séances le mardi à partir de 18 h 30 à la salle des fêtes de Renaucourt.

Une approche partagée par la responsable de la section, Sandrine Chabod, qui apprécie « cette façon plutôt ludique de pratiquer l’activité chaque semaine ».
Les personnes intéressées peuvent la contacter au 03 84 92 09 61.

Novembre : Photos et vues … plein la vue !

Il était chasseur … il est devenu « chasseur d’images ». Bertrand Mougin aime à présent faire partager une double passion : la photo et la nature. Un tournant qui lui a fait rencontrer des « grands de la photo … surtout animalière » : Fabrice Cahez, Jacques Tournel, Laurent Geslin… Alors, avec l’objectif d’aider l’IME de Luxeuil, école qui accueille son fils Gabin, (bénéfices intégralement reversés à l’IME) lui et la section photo de l’Amicale dont il est responsable, cette fois pour partager sa passion avec des débutants ou amateurs locaux de la photo, organisent régulièrement une soirée diaporamas en faisant appel à ces professionnels.

Fidèle à ce rendez-vous annuel, le public s’est régalé cette année à l’Egayoir de Francourt, non pas seulement avec le repas préparé par Aurélie mais aussi avec ces reportages et photos qui ont défilé à l’envi.

Etonnant et passionnant dans son commentaire, les vues défilant à l’écran, Laurent Geslin a d’abord raconté les centaines d’heures, voire de jours, à l’affût « des photos prises aussi grâce à des pièges sophistiqués ». Et quel résultat ! Fruit de plusieurs années de travail, souvent avec des acteurs de terrain, garde-chasse, forestiers, chasseurs, « Lynx, regards croisés » offre des photos magnifiques du plus grand félin d’Europe dans son milieu naturel. Il rapporte sa chance d’en avoir été témoin.

Le Safari urbain, qu’il propose ensuite a fait découvrir le monde inconnu et mystérieux de notre jungle urbaine. Un monde où les animaux se sont adaptés à la proximité de l’homme sans que celui-ci ne s’en aperçoive vraiment.

Le public a ensuite retrouvé Jacques Tournel « toujours heureux de pouvoir partager ce qui est sa passion » avec de magnifiques photos rapportées de Terre Neuve et des îles proches de Quebec et, bien sûr, les éléphants du Bostwana.

Les amateurs de l’Amicale, conseillés et encouragés cette saison par Christelle Tribillon ont aussi présenté leurs photos, toutes déjà prometteuses…

Une belle soirée culturelle, conviviale et généreuse. Bravo Bertrand.

Octobre : Marche pluvieuse

Pour les marcheurs de l’Amicale, la sortie d’octobre, arrosée de bout en bout, restera dans les mémoires tant pour ce côté météo que pour le volet culturel proposé…

Le responsable, Denis Chevalier, secondé par Jean Joly « le local de l’Etape » avaient en effet donné rendez-vous à La Roche Morey. L’occasion au départ d’évoquer le dernier monastère de l’ordre des bénédictins de la région avant la révolution. Racheté par les soeurs, il est devenu pensionnat " de l’immaculée conception" jusqu’à sa fermeture en 1979.

Puis des hauteurs de La Roche, depuis le « pain de beure » de l’autre côté, vue sur Molay. Le moment cette fois de rappeler Jacques de Molay (1244- 1314) le dernier maître de l’ordre des templiers qui a combattu en terre sainte. Arrêté sur ordre du roi Philippe le Bel, il a été exécuté sur le bûcher.

Retour sur la Roche jusqu’à la vierge édifiée en l’honneur des 58 soldats partis à la guerre de 1870. Tous sont rentrés sans blessure. Autre point dominant appelé « point de vue », site le plus élevé de l’ouest du département (448 m), appelé ainsi parce qu’il permet par beau temps d’apercevoir depuis là Langres, les Vosges, le Jura…une douzaine de département à la ronde.

Bel itinéraire en effet parcouru par une vingtaine de marcheurs qui ont apprécié malgré les intempéries.

Octobre : Une nouvelle animatrice et des projets à la section photos de l’Amicale

Au fil des saisons, sous la houlette de son responsable, Bertrand Mougin, le club photo de l’Amicale, animé jusqu’alors par Annette Van Casteren, a trouvé son rythme, mesuré ses progrès et finalisé de nouveaux objectifs tout en accueillant cette année de nouveaux adhérents dont le nombre a doublé passant de 8 à 16 ! Tous se retrouvent chaque mercredi soir, à la salle polyvalente de la mairie « pour apprendre et progresser » et surtout partager une passion !

« La photo » une passion récente de la nouvelle animatrice cette saison, Christelle Tribillon. « Pas satisfaite de ses photos de vacances » elle a appris seule depuis 4 ans « pour m’améliorer avec le net, sur des magazines…je me suis prise au jeu » raconte-t-elle. Le résultat est là… « Bien accueillie au club, j’apprécie à présent le partage entre les différents niveaux. Nous progressons tous ensemble, même ceux qui ont déjà l’expérience vont encore plus loin. Ils apprennent la spontanéité, l’approche, les idées nouvelles ».

De la prise en main de l’appareil à la prise de vue, au portrait, à la préparation d’images, au réglage, au travail sur thème…la palette est large « mais lorsqu’on est motivé et dans cette ambiance, on progresse aisément » assure encore Christelle Tribillon. En projets aussi, la préparation de la soirée diaparomas avec des invités photographes professionnels, Jacques Tournel et Laurent Geslin, prévue le samedi 22 octobre à l’égayoir de Francourt (Inscriptions au 06 81 15 03 35) et la sortie à l’extérieur les 29 et 30 octobre au Honeck pour prise de vue des chamois… « Joli programme d’une saison qui ne fait que débuter ! »

Octobre : Conseil d’école :

Deux listes étaient en présence pour l’élection des représentants de parents d’élèves au Conseil d’Ecole au titre de l’année 2016 - 2017. A l’issue du vote, les résultats sont les suivants : Inscrits 130. Votants 90. Blancs ou nuls 11. Exprimés 79. Ont obtenu Liste A (Bénédicte Welker) 46. Liste B (Jennifer Michelin) 33.

Sont élus titulaires : Bénédicte Welker, Kévin Soitoux, Jennifer Michelin, Caroline Lamboley. Suppléants : Claire Benard, Emmanuel Brussey, Leslie Andrey, Stéphanie Aubert.

Octobre : La nature contée en photos

Organisé par Bertrand Mougin, responsable et les adhérents de la section photos de l’Amicale, le rendez-vous annuel avec des photographes professionnels et la projection diaporamas a lieu cette année ce samedi 22 octobre à l’Egayoir à Francourt. Rencontre avec les amateurs locaux du club photo de l’association, conseillés cette saison par Christelle Tribillon et soirée réservée surtout à la projection commentée de photos et de vues par les « pros » Jacques Tournel et Laurent Geslin.

L’an passé, le premier a déjà marqué les esprits avec les éléphants du Bostwana. Il évoquera cette fois les îles de l’Est du Canada et reparlera des nouvelles lumières du Bostwana.

Le public découvrira Laurent Geslin, un autre « grand » de la photo. Il racontera « le lynx », grand prédateur européen, pris dans son milieu naturel, un reportage fruit d’un travail collaboratif avec des gardes forestiers… Il rapportera ensuite des images étonnantes « d’animaux en ville, discrets mais bien présents », reportage inédit tiré de l’ouvrage « Safari urbain ».

Octobre : Semaine bleue : les aînés s’éclatent ensemble

A l’échelle des communes du Val Fleuri, la semaine bleue - semaine nationale des retraités et personnes âgées – est celle retenue pour l’organisation d’un repas avec spectacle offert à tous les aînés du territoire.

Ce week-end, le traditionnel rendez-vous donné par le Centre Intercommunal d’Action Sociale à la salle des fêtes, mise à disposition par la commune de Renaucourt, a rassemblé plus de 130 convives venus de Fleurey-les-Lavoncourt, Lavoncourt, Ray-sur-Saône, Recologne-les-Ray, Renaucourt, Theuley, Tincey-et-Pontrebeau, Villers-Vaudey et Volon. « Joli moment de convivialité et de souvenirs attisés où, parfois, les uns et les autres se rappellent leur jeunesse d’un village à l’autre ». Mais pas seulement, le présent est dans les conversations de voisinage et d’actualité au gré du repas servi par le restaurant l’Etape de Lavoncourt.

Tous étaient à l’unisson, enthousiastes, reprenant les refrains ou éclatant de rire au fil du spectacle donné cette année par Joël Jacquelin et son compère « ou plutôt complice » Teuf. Au violon, à la guitare, à l’accordéon pour Joël, musiciens et artistes de talent, tous les deux ont magnifiquement entraîné la salle dans leurs chansons, leur humour aussi et fait l’unanimité des convives qui « en redemandaient ». Une belle journée, remplie d’amitié partagée et d’émotions pour tous.

Photos de la semaine bleue 2016

Octobre : La fête du timbre a fait des heureux

Le rideau est tombé sur la Fête Nationale du timbre, édition 2016. « Une belle page de l’histoire de notre club, nous avons vu du monde, les collectionneurs sont satisfaits » assure le Président du club de philatélie de Gray, Jacques Gerbaulet, en charge cette année, avec son association, d’organiser la 77ème édition en Haute-Saône. Un évènement que son club voulait décentraliser se rapprochant ainsi de l’Amicale de Lavoncourt.

A l’heure du bilan, les satisfactions bien légitimes sont exprimées : la vente de « timbres premier jour » a bien marché, celle de cartes postales au départ de Lavoncourt également, les pièces anciennes proposées par les numismates et les cartes postales anciennes des villages tout autant. Au diapason, les livres « chargés d’anecdotes et d’histoire locale » écrits et dédicacés par Evelyne Joly, responsable de la section histoire des villages.

Les férus de philatélie ont eu la satisfaction de voir le courrier levé par une montgolfière tandis des baptêmes de l’air ont fait le bonheur de quelques-uns. Durant la soirée, les démonstrations de danse et les chants ont ravi les convives. Que du bonheur !

Enfin les différents tirages au sort ont fait des heureux … Offerts par la Fédération Française des Philatélistes, 6 bons d’achat d’une valeur de 30 € ont été remis à Marie Breton (Gray), David Voilard (Aubigney), Juliette Raoul (Rioz), Brigitte Vassenet (Dampierre-sur-Salon), Bernard Jeudy (Héricourt), Geneviève Aubert (Lavoncourt). Quant au tableau représentant un couple de danseurs, offert par Annick benoît de la section peinture, il est revenu à Gilles Lambert (Pesmes). Heureuse coïncidence … Il fêtait ce week-end son anniversaire ! Que des heureux !

Photo fête du timbre 8 et 9 octobre 2016

Octobre : Une montgolfière pour lever le courrier

Samedi 8 et dimanche 9 octobre, Fête Nationale du timbre. Un centre d’exposition par département. Pour le Haute-Saône, la manifestation organisée en partenariat entre le club de philatélie de Gray et l’Amicale de Lavoncourt aura lieu à la Maison de Services Au Public à Lavoncourt chaque jour de 9 h à 19 h. …

Si le temps le permet, la levée exceptionnelle du courrier se fera par montgolfière… et baptêmes de l’air d’une heure à une heure et demie sont possibles (180 € par personne).

Octobre : Ouverture de la semaine bleue "la semaine des aînés".

A l’échelle de notre Centre Intercommunal d’Action Sociale –CIAS du Val Fleuri - traditionnel rendez-vous à la salle des fêtes de Renaucourt avec les seniors des 9 communes adhérentes (Fleurey-les-Lavoncourt, Lavoncourt, Ray-sur-Saône, Recologne-les-Ray, Renaucourt, Theuley, Tincey-et-Pontrebeau, Villers-Vaudey, Volon) : Repas et spectacle.

Cette année Joël Jacquelin et Teuf ont régalé les convives : chansons, musique, humour...émotions partagées : Quel talent ! Chapeau les artistes.

Photos de la semaine bleue 2016

Octobre : Marche locale pour les Usépiens

Après la semaine européenne du sport à l’école durant laquelle ils ont découvert et pratiqué le football avec les éducateurs du club local, les écoliers du pôle éducatif ont participé cette fois à la semaine de la randonnée organisée par l’USEP.

Et plutôt que d’aller loin, les enseignants ont fait le choix d’emprunter avec leurs élèves le chemin balisé du tacot via les communes de Mont-Saint-Léger et Renaucourt. « C’est l’occasion de découvrir la nature environnante, d’évoquer l’histoire : le tacot, le lavage du minerais, la forêt… ». Le moment aussi de profiter des sites et installations locaux. Après la randonnée du matin, les écoliers ont pique-niqué au camping, dans le cadre verdoyant qui jouxte l’étang communal de Renaucourt. Ils ont ensuite profité des structures gonflables aimablement mises à disposition par la gérante avant de retourner à l’école par la forêt de Lavoncourt.

Encadrés par les « maîtresses » et quelques parents, les écoliers ont vécu une belle journée, ensoleillée à souhait, sportive et pleine d’enseignements « locaux ».

Septembre : Les peintres reprennent le chemin de l’école

Un rendez-vous hebdomadaire qu’ils ne voudraient pas manquer : les adhérent(es) de la section peinture de l’Amicale ont repris le chemin des cours …au pôle éducatif le jeudi matin de 9 h 15 à 11 h 15. « Un vrai plaisir, on oublie tout pour vivre notre passion… » témoignent ensemble les amateurs de dessin et peinture qui se retrouvent ainsi chaque semaine autour de leur professeur, Frédéric Fouilloux.

« C’est incroyable les progrès que l’on peut faire avec ses conseils » raconte Joëlle et d’enchaîner « Pas besoin d’être doué, l’ambiance est conviviale, détendue, le dessin et la peinture deviennent vite une passion ». A les entendre tous, le plaisir, d’imaginer, de créer, de réaliser quelque chose sur le papier, sur une toile devient vite enthousiasmant.

Des propos qui vont droit au cœur du professeur, bien sûr, mais aussi du responsable de la section à l’association, Gérard Benoît, lequel prépare activement la prochaine fête nationale du timbre qui se déroulera à Lavoncourt les 8 et 9 octobre. D’ailleurs, la section sera bien présente et étoffera l’évènement culturel avec l’exposition qu’elle proposera sous chapiteau durant tout le week-end…. Exposition qui complètera celle de cartes postales anciennes de Lavoncourt et des villages alentours.

Les personnes intéressées par le dessin et la peinture peuvent se renseigner auprès de Gérard Benoît (03 84 92 67 61).

Septembre : Pour la promotion du sport scolaire

Dans le cadre de la semaine européenne du sport scolaire, les écoles « étaient invitées à banaliser un temps réservé à la découverte et la pratique d’un ou plusieurs sports… ». En cette période de rentrée, ces journées sont aussi un moyen pour apprendre à mieux se connaître et partager des valeurs citoyennes.

Durant cette semaine « promotion du sport scolaire », les trois classes primaires du pôle éducatif ont participé ont participé à un après-midi football en partenariat avec le club de football local l’Etoile Sportive Combeaufontaine-Lavoncourt. Au programme, des ateliers encadrés par les éducateurs du club, les enseignants et quelques parents venus apporter leur concours : jonglage, dribble, conduite de balles, tir au but et bien sûr matches. « C’est aussi sous cette forme ludique que les enfants apprennent le respect des règles, du partenaire, de l’adversaire… » témoigne la directrice Corinne Briot.

A sa façon, le pôle éducatif a ainsi participé à l’une des manifestations en faveur de la candidature parisienne pour l’organisation des Jeux Olympiques sur le thème "l’École s’engage pour Paris 2024".

Septembre : Randonnée : A la découverte de la Roche

C’est reparti pour une saison à l’Amicale : Après un premier rendez-vous fin août auquel ont pris part plus de trente randonneurs malgré la période estivale, le responsable de la section, Denis Chevalier organise la seconde randonnée samedi 1er octobre.

Pour la reprise, les randonneurs ont parcouru une dizaine de kilomètres notamment sur les communes de Ray-sur-Saône et Vanne et en particulier à travers le parc du château dont la propreté et l’entretien forcent le respect. L’aspect verdoyant mais surtout les différentes essences d’arbres, parfois séculaires, font l’admiration des nombreux visiteurs… Pour le groupe, Denis Chevalier, a cette fois évoqué Ettore Bellini, mort en 1943 à Ray-sur-Saône. Il a inventé le radiogoniomètre : invention essentielle pour la navigation maritime et aérienne et pour les sauvetages en mer. Il s’agit d’un appareil récepteur qui permet d’identifier la direction d’un signal radioélectrique et de son émetteur.

Samedi 1er octobre, les marcheurs iront « à l’assaut » de la Roche de Morey « un autre secteur magnifique qui mérite d’être connu ! ».

Départ à 13 h 45 devant le pôle éducatif de Lavoncourt ou rendez-vous à 14 h 15 sur le parking à droite avant l’église de Morey (vers l’abribus en bois).
Contact : Denis Chevalier 03 84 77 04 79.

Septembre : Smart village 2016

A l’occasion de la 11ème édition de Ruralitic dans le Cantal, La commune de Lavoncourt a été distinguée, recevant le prix « Smart village 2016 » remis par Sébastien Cote, Président de Ruralitic et Jean-Michel Thornary, Commissaire Général à l’Egalité des Territoires. (CGET).

Une distinction saluée par le Ministre Jean-Michel Baylet en charge notamment de l’Aménagement du Territoire et de la Ruralité.

Septembre : L’écrivain Alexandre Jardin

Il était l’invité des Maires Ruraux de Haute-Saône : L’écrivain Alexandre Jardin, à la tête des zèbres et ardent défenseur des "faiseux" dans toute la France, est venu à la rencontre de quelques-uns dans le département...

Il s’est arrêté à Lavoncourt où il a d’abord visité la Maison de Services Au Public puis la Mairie. Parrain des cabanes à livres, il a salué ensuite l’initiative de la commune qui a installé une cabane dans le parc des roses où il avait donné rendez-vous aux lecteurs, aux fans, à « ceux qui ont bien raison d’être fous … « Un tel outil facilite et encourage la lecture » assure-t-il « c’est le don de la lecture en partage ». Sa visite à Lavoncourt s’est achevée à la rencontre des écoliers du pôle éducatif. S’adressant à eux avec l’humour qui est bien le sien, il les a encouragés à lire, à écrire, à aimer.

Un honneur pour notre commune.

L’après-midi, à Quincey, il a rencontré les bénévoles du département qui animent le réseau « Lire et Faire lire » dont il est le fondateur.

Septembre : Une classe de moins mais autant d’enseignant au pôle éducatif

« Moins de 106 élèves attendus à la rentrée, c’est la règle ! » La directrice d’Académie a décidé de fermer une classe du pôle éducatif pour cette rentrée. Ce qui n’aurait sans doute pas été le cas si les enfants de 2 ans avaient été pris en compte … d’où le regret de certains parents et des élus « la scolarisation des enfants de moins de 3 ans était cependant un engagement de l’état en particulier dans les territoires ruraux ».

La configuration à 4 classes accueillant près d’une centaine d’enfants ne permet plus l’accueil de ces jeunes enfants comme c’était le cas auparavant.

Les écoliers ont donc retrouvé quatre des cinq « maîtresses » de l’année scolaire précédente : Damienne Staiger à la maternelle, Isabelle Baudu (GS, CP,CE1), Sandrine Chabod (CE1,CE2) et Corinne Briot, la directrice (CM1, CM2). Ils ont fait la connaissance d’Emilienne Gamet, professeur des Ecoles nommée « en surnuméraire » dans le dispositif « plus de maîtres que de classes ».

Rattachée au pôle éducatif sur ce poste « à profil », Emilienne Gamet effectuera 50% de son temps à Lavoncourt, le reste à Fresne-S-Mamès. Ses missions : « d’une part, prendre en charge les élèves ou groupe d’élèves de grande section, CP et CE1 en difficulté moyenne principalement en français et mathématiques. Les enfants en grande difficulté sont toujours suivis par le RASED ; d’autre part, en fonction des besoins identifiés au sein du groupe classe, elle enseignera avec la maîtresse de la classe ».

Originaire de Montbozon, la nouvelle maîtresse enseignait l’année passée à Héricourt. Elle se réjouit de travailler en équipe et salue cette « bonne mesure mettant des moyens humains pour répondre aux difficultés des élèves ».

Septembre : L’Amicale prête pour la reprise de la saison

Simultanément à la rentrée scolaire, les différentes sections de l’Amicale reprennent leurs activités hebdomadaires ou mensuelles. Cette saison, ce sont encore 22 sections (dont celle du sport scolaire USEP), sportives, culturelles, technologiques qui sont proposées. Le Conseil d’Administration propose aux personnes intéressées de contacter le responsable de la section ou d’assister au premier rendez-vous de la saison 2016-2017.

- Danse enfants et jeunes : Jeudi 8 septembre, 18 h à la salle des fêtes de Renaucourt. Contact : Stéphanie Aubert 06 78 04 64 63.

- Cours d’anglais : Mercredi 21 septembre, 18 h 30, pôle éducatif de Lavoncourt. Contact : Edith Lemière 03 84 67 06 03.

- Chant : Mercredi 14 septembre, 20 h 30, salle polyvalente du RSP à Lavoncourt. Contact : Marie-José Carteret 03 84 92 01 76.

- Dessin-Peinture : Jeudi 18 septembre, 9 h 15, pôle éducatif de Lavoncourt. Contact : Gérard Benoît 03 84 92 67 61.

- Histoire des villages : Vendredi 2 septembre, 10 h, Salle polyvalente du RSP à Lavoncourt. Contact : Evelyne Joly 03 84 92 09 26.

- Scrabble : Lundi 12 septembre, 14 h salle polyvalente du RSP à Lavoncourt. Contact : Françoise Riondel 03 84 92 06 77.

- Tarot-Belote : Jeudi 22 septembre, 20 h 30 au pôle éducatif de Lavoncourt. Contact : Gilles Bouard 06 37 65 87 44.

- Théâtre : Contact : Jean Joly 06 76 44 05 34.

- Dynamic’gym : Mardi ­ 6 septembre, 19 h 30 salle des fêtes de Renaucourt. Contact : Nathalie Cuisance 06 83 45 31 00.

- Gym douce d’entretien : Mardi 6 septembre, 16 h 15 salle des fêtes de Renaucourt. Contact : Denise Larcher 03 84 92 02 59.

- Musculation : Mardi 6 septembre, 17 h 20, salle communale de Lavoncourt. Contact : Monique Jeantou 03 84 92 04 05.

- Qi Gong : Jeudi 8 septembre, 18 h 30 pôle éducatif de Lavoncourt. Contact : Josiane Chevalier 03 84 77 04 79.

- Randonnée : Contact Denis Chevalier 03 84 77 04 79.

- Step : Mardi 6 septembre, 18 h 30, salle des fêtes de Renaucourt. Contact : Sandrine Chabod 03 84 92 09 61.

- Tennis : Contact : François Aubert 06 77 02 07 41.

- Tous à vélo : Contact : Bruno Botuha 06 70 22 34 02.

- Zumba : Chaque vendredi 20 h 30 gymnase de l’IMP à Membrey. Contact : Julie Pagani 06 98 96 50 23.

- Cuisine : Troisième mercredi du mois, 19 h salle des fêtes de Cornot. Contact : Sandrine Faivre 03 84 67 05 98.

- Œnologie : Mardi 13 septembre à Vesoul puis salle polyvalente de la mairie à Lavoncourt. Contact : Bertrand Mougin 06 81 15 03 35.

- Informatique : Mardi 13 septembre, 18 h pôle éducatif de Lavoncourt. Contact : Aurélie Crevoisier 06 32 91 70 34.

- Photo : Mercredi 14 septembre, 20 h 30 salle polyvalente de la mairie de Lavoncourt. Contact : Bertrand Mougin 06 81 15 03 35.

Août : Belle édition de la fête patronale

Que serait la traditionnelle fête patronale sans l’animation foraine ? Le rendez-vous annuel est ainsi attendu de tous, petits et grands. Aussi, pour permettre la présence des auto-tamponneuses, du manège… la fête a-t-elle changé de date depuis deux ans. Et pour permettre la participation du plus grand nombre, en partenariat avec les associations, la municipalité organise randonnée, vide-grenier, concours de pétanque… Un programme étalé sur deux jours !

Bien aidée par la météo, clémente cette année, la fête patronale a trouvé sa dimension humaine : en famille ou entre amis, « détendus, les gens se sont amusés, ont ri, ont chanté ; enfants et jeunes se sont éclatés ». Après la randonnée, place au marché artisanal où passants et visiteurs ont trouvé de quoi se restaurer sur place et partager la soirée en chantant au rythme du karaoké animé par Christophe tandis qu’à côté, la musique foraine battait son plein.

Le lendemain, dès le matin, les visiteurs arpentaient le vide-grenier « regroupé à l’ombre des arbres tant il faisait chaud ». Un peu moins d’exposants qu’à l’accoutumée mais la satisfaction exprimée de chacun « Il n’est pas nécessaire d’être très nombreux pour vendre ! » assurait l’un d’eux…L’après-midi, le concours de pétanque a rassemblé une soixantaine de joueurs… C’était la fête pour tous, à l’espace restauration buvette, les bénévoles s’activaient.

Près d’une soixantaine de joueurs, 28 doublettes, ont participé au concours organisé dans le cadre de la fête patronale.

D’un niveau relevé, les doublettes se sont rencontrées tout l’après-midi à raison de quatre parties "tirées au sort". A la table de marque, un habitué du club, Marcel Cavatz. Quand à l’ambiance, elle fut à l’image de celle de la fête, conviviale et sympathique, tous les joueurs s’appelant par leur prénom. Au final, Hervé et Sébastien ont remporté le tournoi devant une doublette féminine "Bravo les dames", Michèle et Annie. Suivent Laurent et Eric, Jean-Pierre et Gérard, Gaétan et Fabien...

Août : La vie de famille au foyer-logement

D’une capacité de 23 lits d’accueil, le foyer-logement de Lavoncourt offre aux résidents la possibilité de vivre à l’échelle d’une petite unité familiale. Tout est fait pour cela.

L’établissement a été agrandi pour permettre l’accueil de la restauration scolaire et ainsi favoriser l’intergénérationnel. Le Centre Intercommunal d’Action Sociale du Val Fleuri a procédé à sa rénovation et sa restructuration en 2012-2013 au moment de la construction, juste à côté, de la Maison de Services Au Public, ce qui permet à chacun des résidents de se rendre « à pied » à la Poste, chez le kiné, l’opticienne ou l’infirmier(e) mais aussi à la borne visio-services pour les renseignements relatifs à leur retraite, remboursements sécurité sociale, mutuelle….L’ensemble constitue pour eux un confort apprécié.

Symbole de « la vie de famille », ce repas plutôt champêtre, partagé à l’extérieur. Au menu servi par Bernard, le cuisinier du jour, et Bernadette : salades, saucisses, merguez… « Un parfum estival et une odeur de barbecue qui rappelaient de bons souvenirs à quelques-uns tout en partageant ensemble ce moment convivial ».

Août : Fleurissement : Visite du jury régional

Juste un an après l’attribution du label 2 fleurs à la commune, le jury régional effectuait sa première visite postérieure à la promotion reçue en 2015. Conduit à travers le village par le maire, Jean-Paul Carteret, et les employés communaux, Laure Monnot des services espaces verts de la ville de Senoncourt, Boris Susol du service espaces verts à Noidans-les-Vesoul et Emeline Carmien de la Maison du Tourisme de Belfort ont pu apprécié l’organisation d’ensemble de l’environnement, les espaces verts et les couleurs, les massifs et les bacs répartis sur l’ensemble du village mais aussi mesuré l’implication de habitants dans le fleurissement : façades, balcons, terrasses, jardins…

Ils ont rappelé qu’un village fleuri « ce ne sont pas que les fleurs, c’est aussi la qualité de vie, l’image et l’accueil, l’économie locale, le lien social, l’environnement et, ainsi, la cadre de vie, partagé par tous, les habitants, les visiteurs, les touristes… ». Les couleurs sont celles de la vie.

Comme chaque fois, les membres du jury, des professionnels, n’ont pas manqué de distiller quelques conseils : par exemple le remplacement des lavandes qui sont « fatiguées », la récupération de graine de vervaine « ça ne coûte rien ! », la taille des arbustes d’ornement, la taille des plants dans les bacs…

Août : Un hôtel à insectes au cœur du fleurissement

« La qualité de l’environnement et de l’accueil mais aussi le cadre de vie quotidien de tous » écrit le maire, Jean-Paul Carteret, aux habitants du village en remerciant tous ceux qui s’impliquent dans l’embellissement du village, labellisé 2 fleurs en 2015 : fleurissement, aménagement, rénovation, entretien…Effectivement, nombreux sont fleuris à présent les façades, balcons, terrasses, jardins…

De son côté, au fil des années, la commune a rénové dans ce sens bien des espaces du village tout en le restructurant et le sécurisant : création d’un rond point, déplacement du monument et création de la place du souvenir, aménagement du parc aujourd’hui espace de détente et de loisirs. Tout en rénovant aussi le patrimoine, de nombreux massifs, remplis de plantes vivaces pour la plupart, ont été créés en pleine terre tandis que des bacs sont placés à différents endroits, entretenus principalement par les employés communaux et quelques riverains. Cette année, après la roseraie en 2015, un nouveau massif a été créé au cimetière tandis que le nombre de variétés a encore augmenté dans le village : plus de 30 actuellement avec des nouveautés comme les coléus, purpuréas, thumbergias, canne à sucre…ce qui donne à l’ensemble aussi de nouvelles variétés de couleurs.

Enfin un hôtel à insectes construit par les employés communaux - « j’ai vu cela ailleurs, nous avons voulu essayer » rapporte Coralie Mirousset – a été installé rue de l’Europe, au centre du massif qui remplace l’ancien abri-bus, autre endroit plus coloré qu’auparavant. Composé d’un rayonnage rempli d’écorces, pommes de pin, foin… l’espace offre un abri aux insectes, hôtes naturels de notre environnement.

Août : Les footballeurs aiment la pétanque

Un cadre verdoyant extraordinaire à la base de loisirs, le grand beau temps, près de quarante doublettes engagées… tous les ingrédients étaient réunis pour faire de la traditionnelle journée pétanque organisée par les footballeurs de l’Etoile Sportive Combeaufontaine Lavoncourt une belle journée et elle le fut ! Avec l’aide de membres du club de pétanque de Lavoncourt, Marcel Cavatz à la table de marque et Denise Troncin, l’expérience de l’organisation de Patrice Deffeuille et Luc Troncin, le club à offert aux boulistes un joli moment estival à la fois sportif et convivial, les participants s’appelant par leur prénom...

Les rencontres ont débuté dès le matin avec deux parties suivies de quatre l’après-midi ! En tout six parties pour chaque participant qui en ont ainsi décousu sur les aires de jeux mais aussi sur les chemins du camping voisin tout en profitant, entre temps, parfois en famille, de l’environnement et du cadre champêtre pour se détendre ou se restaurer à la buvette où les bénévoles n’ont pas chômé ! A noter, parmi les participants, de nombreux joueurs venus du secteur bien sûr mais aussi de la région bisontine, la palme de la participation revenant au jeune Rayhan Graff d’Arc-les-Gray, tout juste âgé de 5 ans venus défier les plus grands.

La doublette victorieuse fut Abderaïm de Besançon associé à Loïc de Lavigney. Suivent Benoît et Paul de Marchaux, Fred et Dylan d’Arc-les-Gray, Alain et Daniel de Francourt, Anthony et Gilles de Besançon….

Plus de photos :

Juillet : Multiples activités au centre de loisirs

Mois de juillet bien rempli, partagé entre découvertes et pratiques d’activités pour les enfants du secteur : une cinquantaine ont fréquenté, totalement ou partiellement, le centre de loisirs organisé par le Syndicat scolaire avec le soutien de la CAF et de la CC4R, ce qui permet notamment le ramassage des enfants quelque soit leur domicile.

Les enfants étant répartis dans des groupes d’âge homogène, l’inscription se faisait à la semaine sur des thèmes précis « ce qui permet de privilégier à la fois le volet ludique et le volet éducatif tout en favorisant la convivialité et le vivre ensemble, autre objectif de l’accueil… » précise Frédérique Tournoux, la directrice. D’ailleurs, les animateurs ont été invités à suivre des formations pour cela (cirque et céramique par exemple…).

Alors entre activités cirque, céramique, mini-camp prévoyant diverses activités, sorties diverses…les enfants avaient le choix de programme incluant activités manuelles et créatives, sportives et culturelles, de détente aussi avec la découverte de milieu spécifique (piscine avec ou sans toboggan, lac, accro-branche, tir à l’arc, poney…) ou culturel (musée de la mine) encadrées par des animateurs tous titulaires du BAFA ou d’un diplôme spécifique : Jennifer Michelin, Claire Cécile, Romain Guinet, Juliana Leigo.

Pour les enfants, des vacances bien remplies « tout en restant chez soi ».

Photo centre 2016

Juillet : Le rendez-vous des joueurs de pétanque

Le traditionnel concours « du 14 juillet » a connu cette année une bonne participation : Une cinquantaine de joueurs se sont engagés dans la formule proposée… des groupes et quatre rencontres par équipes. En chef d’orchestre, Marcel Cavatz, habitué à ce genre de concours…

Epargnée par les averses, les rencontres se sont déroulées dans le meilleur esprit, la convivialité qui sied sur les différentes aires de jeux et à l’espace restauration buvette était également au rendez-vous à la satisfaction des bénévoles …

Au fil des rencontres, les joueurs se connaissent presque tous et s’appellent par leur prénom A ce petit jeu, la doublette Nelly – Jean-Luc a remporté le concours devant Isabelle et Damien, Aurélien et Christophe, Emilie et Fred, Anthony et Florent…

A l’espace buvette, Fabienne et Alain n’ont pas chômé !...

Juillet : Randonnée : La « der » de la saison

C’est dans le secteur de Beaujeu que les randonneurs de l’Amicale avaient rendez-vous pour leur dernière sortie avant les vacances. « Super temps pour marcher, pas trop chaud, dans un endroit bien agréable sur les bords de Saône et au-delà… » résume Denis Chevalier, responsable de la section, 70 marcheurs inscrits, 35 à 40 présents en moyenne chaque fois. « Un peu moins cette fois, c’est les vacances ! »

Partis justement du bord de Saône, le groupe est passé par les forges avant de rejoindre Le centre de Beaujeu en passant par Quitteur. Dans le village, fidèle à son habitude, Denis Chevalier a présenté l’église et ses vitraux, la tour, la mairie-lavoir….

Retour ensuite par Saint Vallier, Pierrejux et de nouveau le hallage….11 km environ parcourus !

Et en guise de clôture de la saison, les marcheurs ont partagé la soirée chez l’un d’eux, Pierre Georgy, au bord de la Saône. La rando…c’est aussi la convivialité !

Et tous se retrouveront pour ouvrir la saison 2016-2017 de l’Amicale samedi 27 août.
Contact : Denis Chevalier 03 84 77 04 79.

Juillet : Le monde insoupçonné de Blanche-Neige

La section Histoire des villages de l’Amicale de Lavoncourt boucle sa saison de conférences ce vendredi 1er juillet à 14 h 30 en l’église Saint Valentin de Lavoncourt. La séance, bien particulière, sera présentée par Evelyne Joly, responsable de la section.

En première partie Jacques Attalin dévoilera l’origine de la dalle funéraire de Jehan du Chastelat qui se trouve dans l’église de Vauconcourt, il retracera ensuite la vie de ce seigneur et ses croisades.

La seconde partie sera consacrée à une histoire pas du tout comme les autres. Depuis toujours, les contes s’invitent aux veillées. Tous les enfants connaissent Blanche Neige. Mais finalement, quel est le sens caché de ces histoires qu’ils affectionnent ? Ne peut-on pas interpréter ces contes de façon symbolique ? Existe-t-il un lien entre ces aventures qui ravissent ou épouvantent les plus petits et l’Alchimie du « faiseur d’or » ? Le langage des oiseaux peut-il être dévoilé ? Les couleurs choisies pour en vêtir les personnages ont-elles un sens ? Blanche Neige et les 7 nains ne sera plus le conte de notre enfance mais nous entraînera dans un monde insoupçonné.

Lever le voile sur les secrets qui sommeillent dans ces légendes sera la mission de Patrick Mongin, passionné, de contes fantastiques.

Le conférencier intervient régulièrement lors de ces conférences et passionne son auditoire grâce à ses interventions sortant de l’ordinaire.

A l’issue de l’après-midi, une vente de livres sur l’histoire locale sera organisée.

Juin : La magie pour clôturer la saison de l’Amicale

Le beau temps tant attendu était enfin au rendez-vous de la traditionnelle fête de clôture des activités de l’Amicale. Une journée bien remplie qui a débuté le matin par la course du tacot à laquelle ont pris part une centaine de coureurs, jeunes compris.

Outre l’exposition de la section peinture, démonstrations et spectacles se sont succédés tout l’après-midi en débutant par un concours de fléchettes ouvert à tous et des activités « cirque » offertes aux enfants par cirque Evasion. Les enfants de la section « danse » de l’association ont ensuite donné « leur » spectacle faisant partager avec le public, parents et amis, leur enthousiasme.

Le magicien Roland Barthélemy est ensuite monté sur scène, impressionnant tour après tour, étonnant le public, par exemple, lorsqu’il a fait entrer une noix dans un œuf puis l’œuf dans un citron. Décortiquant l’ensemble, il a ressorti de la noix l’alliance qu’il venait d’emprunter à un spectateur. Magique !

« Coachée » par Virginie Nowak, la démonstration de la section zumba a fait l’étalage de sa dynamique tandis que « la clé des chants », section chant de l’association, animée à la guitare par Daniel Desbenoît, a entraîné le public dans ses airs, ses refrains et sa convivialité.

Le temps d’un repas amical au rythme de la musique et du concert donné par le groupe « So Pop » cher à Damien Milleret a permis à tous de se retrouver pour un final en apothéose avec le feu d’artifice, magnifique, sur le thème du cirque. C’était magique !

Plus de photos du 19 juin 2016

Juin : Des artistes qui s’ignorent

Il suffisait d’assister à l’ouverture de leur exposition « dessins et peinture » pour mesurer la satisfaction, la fierté aussi, bien légitime, des adhérents de la section peinture de l’Amicale. Le responsable Gérard Benoît en jubilait lui-même, lui qui six mois plutôt relevait le défi en prenant le relais de Marcel Cavatz aux commandes du groupe : trouver un animateur qui réponde à l’attente d’élèves amateurs de peinture. Pour lui et Jean-Paul Carteret, président de l’association, c’est aussi le souci « de proposer et de maintenir des activités culturelles en milieu rural ».

A l’occasion du vernissage en présence de Fabienne Richardot, conseillère départementale, des élus locaux et des responsables de l’Amicale … puis de l’exposition qui a suivi durant le week-end, les visiteurs ont pu admirer l’ensemble en entrant dans la salle puis mesurer les progrès accomplis « en suivant les conseils du professeur Frédéric Fouilloux » à raison d’une séance hebdomadaire (le jeudi matin). « On est monté doucement, c’est ça qui est incroyable. Chaque semaine, on voyait nos progrès… » commente Joëlle, membre du groupe « que ce soit les ombres, les tracés. Toutes les explications nous permettent d’avancer ».

Et en plus tous confirment l’excellente ambiance qui règne chaque fois. « On se retrouve tous à la reprise en septembre…. » Un signe qui ne trompe pas.

Pour ceux qui souhaitent voir ou revoir l’exposition, rendez-vous pour le week-end national consacré à la philatélie les 8 et 9 octobre à Lavoncourt. A cette occasion, l’Amicale sera partenaire de l’organisation qui aura lieu à la Maison de Services au Public et qui rassemblera notamment tous les clubs de philatélie du département.

Contact : Gérard Benoit 03 84 92 09 26.

Juin : Les marches en bord de Saône prisées

Pour la dernière randonnée de la saison, le responsable de la section à l’Amicale donne rendez-vous à Beaujeu et dans le secteur surtout du bord de Saône. L’espace naturel offre à la fois un environnement attractif alliant le cours d’eau, la faune et la flore, propice à la marche mais aussi source de détente.

Dans l’année, les marcheurs de l’Amicale empruntent souvent le hallage et découvrent ces richesses du patrimoine à différents endroits et sites au bord du cours d’eau. « La précédente sortie, nous étions à Arc-les-Gray et Gray à l’occasion de la marche en faveur du don du sang et des organes…. C’était déjà et en partie au bord de la Saône. Nous avons marché aussi sur le hallage à Recologne-les-Ray, Seveux, Savoyeux, Soing… » commente Denis Chevalier qui donne rendez-vous « en guise de clôture 2015-2016 » samedi 2 juillet à Beaujeu. Rendez-vous à 13 h 45 devant le pôle éducatif ou directement sur place à 14 h 15. Comme à l’accoutumée, la convivialité se prolongera cette fois au bord de la Saône avec un repas tiré du sac « une façon de terminer en beauté avant la période estivale ».

Les personnes intéressées peuvent contacter Denis Chevalier 03 84 77 04 79.

Juin : Les enfants découvrent les arts du cirque

« L’activité est un véritable levier éducatif : équilibre, jonglage, adresse, confiance en soi…autant de capacités développées sous forme ludique mais ô combien enrichissante » assure Claire Alvarès de « Cirque Evasion » qui, avec son collègue Sébastien, est intervenue auprès des écoliers du pôle éducatif. Il suffisait d’assister à ce moment pour mesurer l’enthousiasme des enfants qui, finalement, apprenaient vite. Une découverte offerte par l’Amicale par le biais de sa section USEP à l’ensemble des enfants du pôle éducatif…

Simultanément, les animatrices de l’accueil périscolaire, Jennifer et Claire, viennent de suivre une formation et encadreront ces activités durant le centre de loisirs de juillet, une semaine sera en effet consacrée aux arts du cirque.

Et pour compléter cette initiative, l’Amicale fêtera le cirque à l’occasion de sa fête de fin d’année, dimanche 19 juin. La journée débutera par la traditionnelle course du tacot tandis que l’après-midi des ateliers « cirque » seront proposés aux enfants dès 14 h tandis qu’une structure gonflable trônera sur la place à côté de l’école, installée à leur intention. Sous le chapiteau, un spectacle de magie sera ensuite ouvert à tous, petits et grands, à 17 h. Et le soir, après le concert pour fêter la musique avec le groupe SO Pop, un feu d’artifice pyrotechnique sur des musiques de cirque clôturera la journée…La fête du cirque !!!

Juin : Un dépôt pressing à la Maison de Services

« Un nouveau service de proximité pour les habitants du secteur… » commente Jean-Paul Carteret, président du Centre Intercommunal d’Action Sociale du Val Fleuri gestionnaire du Relais devenu « Maison de Services Au Public » (MSAP) depuis sa création en 2012. Un véritable carrefour de services en territoire rural où les usagers se rendent à la fois pour des soins de santé mais aussi pour un service « au » public. La borne-visio services connectée initialement à Pôle Emploi, la CAF, la MSA, la CPAM l’est également au CIDFF (Accès au droit). Deux kinésithérapeutes à l’origine (3 à présent), une opticienne le vendredi et deux infirmiers symbolisent l’offre de santé dans l’établissement qu’a rejoint ensuite La Poste. L’ensemble a permis l’embauche d’une permanente, Aurélie Crevoisier, à la disposition du public 25 h par semaine.

La Maison de Services, c’est encore le lieu des différentes permanences hebdomadaires : Assistante sociale, mission locale, ELIAD (Association d’Aide à domicile) … Elle abrite aussi la bibliothèque intégrée à la salle polyvalente tandis que la Carte Avantages jeunes est en dépôt pour les jeunes intéressés.

Désormais, les usagers disposent d’un nouveau service « de proximité » le pressing : Vêtements hommes, femmes, couette, couverture mais aussi couture, retouches.

Un dépôt hebdomadaire avec passage chaque vendredi de Gilles Bobert qui exerce à Gray. Toute la semaine, le dépôt est ainsi possible auprès d’Aurélie Crevoisier.

Mai / juin : Petit tour USEP : Un support éducatif …

Chaque année revient le rendez-vous donné par l’USEP aux écoliers du département. « Pour eux, c’est un peu la fête… » Mais un moment « ô combien éducatif pour eux » précise la directrice du pôle éducatif, Corinne Briot. Avec sa classe, elle participe régulièrement à l’évènement qui motive « nombre d’apprentissages d’ailleurs inscrits au programme de l’école ».

« De la piste routière avec l’application des règles du code de la route à la maîtrise du vélo mesuré sur un parcours gymkhana en passant par le déplacement en groupe sur la route … sans oublier la connaissance de la bicyclette et des équipements obligatoires… » c’est tout un travail réalisé en amont de la sortie qui donne droit d’ailleurs à l’attestation de première éducation à la route. De nombreux parents qui partagent ce moment privilégié avec leurs enfants encadrent la sortie, ce qui donne à la fois du sens à la vie de l’école dans son ensemble tout en apportant des gages de sécurité. Une sortie de « répétition » a même été organisée sur des chemins moins fréquentés.

Et le jour « J » tout est prêt pour en profiter au maximum ! Bien entourés, les petits cyclistes ont pris la direction de Tincey puis sont passés à Ray-sur-Saône pour aller rencontrer les écoliers de Vellexon et partager leur goûter. Ils se sont ensuite dirigés vers la plage d’Autet en passant par Seveux puis le halage. Là, ils ont retrouvé les écoliers de Rigny et Gray-la-Ville pour le pique-nique au bord de l’eau… un moment bien agréable de rencontre mais aussi de citoyenneté porté encore par ce petit tour qui facilite les rencontres entre écoles.

Pour le retour, le groupe a emprunté le chemin de halage encore entre le port de Savoyeux et Recologne-les-Ray puis direction Tincey et Lavoncourt.

Une journée qui ponctuait de la meilleure façon un module d’apprentissage…en attendant l’édition 2017.

Mai : Bien vivre ensemble"...

Cette année, la municipalité a encouragé "la fête des voisins". Dans les rues, les lotissements, les habitants du village qui le souhaitaient se sont organisés et ont passé de bons moments ensemble sous le sceau de la convivialité et de la bonne humeur. La commune offrait la boisson...

Mai : Les écoliers présents au monument le 8 mai

« Parfum de grand pont », les écoliers moins nombreux qu’à l’accoutumée, accompagnés de leurs parents, ont interprété le chant des partisans « à capella » sous la direction de leurs maîtresses Sandrine Chabod et Corinne Briot. Une présence saluée par le maire, Jean-Paul Carteret, qui a appelé les présents à transmettre aux enfants et aux jeunes les valeurs de la République, valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité, de laïcité. « Les anciens ne sont plus là pour témoigner, c’est à nous à présent de rester ensemble les gardiens vigilants de ce bel héritage … cultivons ensemble le lien social, richesse de nos territoires. Faisons-le pour nos enfants. Merci ».

Mai : Le Rendez-vous des enfants ... à l’école !

De retour dans les écoles hautes-saônoises, l’association "Les Rendez-vous", chère à sa directrice Louise Durette, poursuit sa démarche de diffusion de la musique classique en milieu rural en intervenant dans les écoles accompagnée d’artistes exceptionnels.

Après le succès de l’édition 2015 menée par le violoniste Guillaume Latour, les écoliers ont découvert cette année le piano avec l’artiste kaléidoscopique Damien Luce. Le pianiste a fait découvrir son instrument aux enfants du Pôle éducatif de Lavoncourt où tous les écoliers à tour de rôle, de la maternelle au CM2, ont pu bénéficier de ses compétences et de ses connaissances, de son professionnalisme. Ces interventions stimulantes et pédagogiques ont permis de se familiariser à l’écoute et à la pratique de la musique classique. La prestation a été offerte aux enfants par le maire de la commune et l’Amicale de Lavoncourt.

Curiosité, dextérité, rires et bonne humeur furent les ingrédients de cette deuxième édition du Rendez-vous des enfants !...De quoi donner envie de participer aux rendez-vous de l’été à l’occasion du concert exceptionnel que Damien Luce, artiste généreux et tendre, donnera le mardi 23 août en l’église de Membrey.

En attendant, il est possible de suivre cette semaine du piano dans les écoles sur les réseaux sociaux avec le hashtag #LesRDV2016 et sur Facebook : https://www.facebook.com/lesrdv/

Avril : Des vacances bien occupées !

Entre une semaine sportive et l’autre plutôt axée sur la vie des gaulois....les enfants accueillis au centre de loisirs organisé par le syndicat scolaire durant les vacances de printemps ne se sont pas ennuyés !

Pour la fréquentation, les familles avaient le choix "à la journée ou à la demi-journée", de plus avec l’aide de la CC4R et de la CAF, un ramassage desservait chacune des communes de résidence des enfants.

S’agissant des activités sportives, entre découverte et pratique, la passion a parfois "pris le dessus" que ce soit "à poney", sur un tatami, un terrain de handball ou autre sport collectif...

Le temps des gaulois a été vécu sous la forme la plus ludique qui soit à travers le tissage, la cuisine mais aussi la vannerie et les "travaux d’Astérix"... avec, en plus, une sortie accro-branche plutôt excitante. Joli programme concocté par la directrice Frédérique Tournoux et son équipe d’animation...en attendant cette fois les vacances d’été.

Avril : Résidences séniors : Premières mesures

Programmée depuis 2013 par le Conseil d’Administration d’Habitat 70, la construction de 8 résidences séniors débutera cette année. « Pour aboutir, ce projet nécessitait l’acquisition de foncier mais aussi le montage du dossier tant administratif que financier. Tout cela prend du temps. C’est à présent chose faite, l’opération construction peut être lancée… » se réjouit Jean-Paul Carteret, maire de la commune et président du syndicat intercommunal du Val Fleuri.

Pour conforter le pôle de services et le foyer-logement juste à côté mais aussi proposer une offre complémentaire aux séniors – une résidence individuelle tant que c’est possible plutôt qu’un accueil en collectif – la collectivité intercommunale s’est tournée vers Habitat 70, déjà partenaire du Val Fleuri dans le précédent programme d’investissement immobilier (construction de 4 logements). Autour du parking existant à côté du Relais de Services Publics, rue du Tire Sachot, le Syndicat du Val Fleuri a fait l’acquisition de terrains et notamment les anciens bâtiments à présent de l’entreprise « Les Vins Boudot ». La surface nécessaire est cédée à Habitat 70. Huit logements T2 ou T3 seront ainsi construits à proximité des services du village, santé, commerces ou autres : Les nouveaux résidents ou occupants de ces logements pourront, s’ils le souhaitent, bénéficier des services (repas) et de la vie sociale du foyer-logement « tout près ».

Les premières mesures ont été réalisées sur le terrain : réseau d’eau et assainissement en présence Serge Dudnick d’Habitat 70, de l’architecte, de Christian Bauer, président du syndicat de l’eau et de l’entreprise Delaître. Le permis de construire est à présent déposé.

Avril : Les randonneurs en terre Chanitoise

« Une belle balade et, en plus avec le beau temps… » savouraient les adeptes de la section « rando » de l’Amicale qui ont découvert ou retrouvé les atouts touristiques de Champlitte, l’une des plus grandes communes du département avec ses différentes communes associées. Au départ de ce rendez-vous mensuel, le responsable, Denis Chevalier, n’a pas manqué de citer le patrimoine bâti : le château et son musée d’art et traditions populaires, l’église et son beffroi avec des gargouilles, le couvent des Augustins… Il a rappelé aussi le patrimoine naturel que constitue le vignoble « certes ravagé par le phylloxera au 19ème siècle mais à présent connu loin d’ici ».

S’agissant de la randonnée, le groupe a d’abord suivi les ruelles en direction de Neuvelle-les-Champlitte qui dispose d’un lavoir rectangulaire à toit en pavillon. Autres découvertes sur l’itinéraire, la fontaine lavoir abreuvoir à Margilley ou encore l’église du 11ème siècle à Champlitte-la-Ville.

A l’issue de la randonnée d’une bonne dizaine de kilomètres, pas rassasiés de ces découvertes, certains randonneurs sont ensuite allés voir les lavières avec les murgers et les cabordes, cabanes de vignerons en pierre sèche et aux formes arrondies.

Avril : Les écoliers en visite à la caserne des pompiers

Deux classes (Cycle 1 et cycle 3) du pôle éducatif conduites par les enseignantes se sont rendues à la caserne des pompiers…de quoi attiser la curiosité des écoliers au moment de vivre ce moment de découverte : la caserne, les véhicules et le matériel, les pompiers eux-mêmes en tenue, leur engagement et leurs missions. Parmi les enfants, certains affichaient leur fierté de retrouver « papa » en tenue de pompier. Durant la visite, les pompiers disponibles et volontaires ont proposé des exercices ludiques aux enfants de la maternelle tel faire tomber un ballon placé sur un cône avec la lance à incendie. Pour les plus grands, dans le cadre du programme « apprendre à porter secours », les élèves ont même appris à placer une victime en position latérale de sécurité (PLS). Tous ont reçu un premier diplôme !

Et si cette démarche déclenchait des vocations ! Au moment où les pompiers recherchent de nouveaux volontaires, l’initiative est en tout cas à saluer et encourager. Bravo à la fois aux sapeurs-pompiers qui, encore là, donnent de leur temps et aux enseignants qui font ainsi découvrir aux plus jeunes le premier maillon de la chaîne des secours.

Avril : Pétanque : Belle ouverture de saison

Epargné par les averses et le mauvais temps, le premier tournoi vétérans de la saison organisé par la Pétanque de Lavoncourt a profité d’une belle éclaircie tout l’après-midi, à la grande satisfaction des responsables du club. Une météo appréciée aussi des amateurs de la discipline qui sont venus nombreux : 34 triplettes étaient au rendez-vous représentant de nombreux clubs du département.

Tout l’après-midi sous l’œil vigilant de l’arbitre Philippe Corbon, les équipes ont rivalisé d’adresse dans un tournoi qui s’est déroulé dans les meilleures conditions et dans la plus grande convivialité sur les aires de jeux comme alentours et à l’espace buvette - restauration où les bénévoles, Denise Troncin et Alain Gautherot, n’ont pas chaumé… à la table de marque, l’expérience de Marcel Cavatz et Maurice Martinaux a été bien utile au déroulement des rencontres à l’issue desquelles ils ont proclamé les résultats : 1er : Evaristot, Billet, Evaristot (Villersexel), 2 : Watotienne, Vuillemard, Houot (équipe mixte), 3 : Rossi, François, Malchausse (Port-sur-Saône), 4 : Costes, Zunino, Berthenaud (Vesoul), 5 : Aubert, Zaragosa, Drapier (Vesoul)…..

Mars : Les marcheurs de l’Amicale sur la Via Francigéna

Chaque année revient ce rendez-vous annuel d’une randonnée sur la via Francigéna organisée par l’association internationale présidée par l’italien Massimo Tedeschi. Le siège est à Rome et pour cause : l’itinéraire est celui qui conduisait les pèlerins de Canterbury en Angleterre à Rome passant d’ailleurs par l’Est de la France : Moselle, Haute-Marne, Haute-Saône, Doubs…

Cette année l’étape allait de Frasne-le-Château à Bucey-les-Gy… 300 marcheurs Haut-Saônois mais aussi d’autres départements et pays étaient au départ « enthousiastes à l’idée de se retrouver et d’accueillir d’autres marcheurs ». Parmi eux, plus de 30 venus de l’Amicale, conduits par leur responsable Denis Chevalier ont participé à la rencontre à la fois sportive mais aussi conviviale ou encore de découverte d’un secteur du département. Avant d’arriver à Bucey-les-Gy, le groupe est passé par Grachaux et les Malbuissons.

A l’arrivée, une collation attendait les marcheurs qui ont ensuite apprécié le concert d’adultes et d’enfants donné en l’église de Bucey-les-Gy. Pour ceux qui le souhaitaient, le moment convivial s’est prolongé autour d’un repas servi à la salle des fêtes du village, « joli programme mis au point par l’Office de Tourisme des Monts de Gy ».

De quoi donner envie à tous l’envie de se retrouver en 2017.

Février : Partie d’histoire pour les randonneurs

Bravant cette fois les fortes averses, près d’une vingtaine de marcheurs de l’Amicale ont cependant participé à la randonnée mensuelle sur une partie versante du Vannon « un endroit chargé d’histoire » comme l’a commenté Denis Chevalier, responsable de la section.

D’abord au départ « choisi devant l’église de Roche » pour rappeler sa construction par Claude-Nicolas Ledoux à l’origine aussi de la saline royale d’Arc-et-Senans ou encore de l’église de Fouvent. La commune de Roche est aussi le berceau de la famille du Président de la République Alexandre Millerand (1920-1924). Mais l’histoire du « village-départ », c’est aussi deux moulins et 1a chapelle des malades.

Un peu plus loin, la commune de Raucourt, rattachée à celle de Roche en 1806 possède une maison forte du 16°siècle et deux chapelles, saint Roch et saint Claude (16° siècle) que le groupe a d’ailleurs visitée. A l’intérieur, deux dalles funéraires de cette chapelle sont en parfait état. Au milieu du village deux bornes marquent la limite entre la France et la Franche Comté de l’époque. La commune a en effet été rattachée à la France au traité de Nimegues en 1678.

Retour ensuite par Saint Andoche et Trécourt …

Février : Balade irlandaise

A l’Egayoir de Francourt cette année, l’Amicale a fêté en même temps Saint Valentin et, par anticipation, …Saint Patrick : disponibilité simultanée de la salle et des musiciens oblige ! C’est ainsi aux couleurs de l’Irlande – vert, blanc et orange – que s’est déroulée la traditionnelle soirée annuelle de l’association. Moment culturel de qualité, amical et festif s’il en est, la soirée fut gaie et chaleureuse, animée par les Chum’s, un groupe du Sungau qui débutait ainsi sa saison « St Patrick » (15 concerts au mois de mars). Au son d’Outre Manche associant guitare, violon, flûte … le public a répondu en s’associant à quelques chants dont la célèbre « balade irlandaise » dans laquelle le groupe chant de l’association a entraîné toute la salle.

Qualité aussi sur la table avec un menu typiquement irlandais, préparé avec minutie et servi par Aurélie Monnot, hôte des lieux, et son équipe… repas apprécié de l’ensemble des convives.

Février : Remise du label « village internet 2016 »

« 40% des habitants du village ont choisi internet pour être recensés cette année… » constate le maire, Jean-Paul Carteret qui apprécie « en particulier pour les territoires ruraux, l’installation de la fibre et le déploiement du numérique initiés par le Conseil Départemental ». C’est le sens de l’histoire « une véritable révolution » assure-t-il en imaginant que bientôt « tout le monde sera dans l’ère du temps numérique ».

Et de se rappeler « le début du cheminement en 1971 » avec le lancement du plan Informatique pour tous qui devait permettre d’initier les 11 millions d’élèves du pays à l’outil informatique. Aujourd’hui au pôle éducatif toutes les classes sont dotées du tableau interactif et d’ordinateurs pour les élèves depuis la dotation « Ecole Numérique Rurale » tandis que beaucoup d’enfants disposent chez eux d’une tablette. Un peu plus tard et depuis une trentaine d’années à présent, l’Amicale propose d’initier chaque année les personnes qui le souhaitent à l’usage de l’outil informatique.

La commune a créé son site internet, abrité par « campagnol.fr » le site des maires ruraux de France tandis qu’au niveau administratif les pièces administratives et comptables sont désormais numérisées. Par l’intermédiaire du site, les particuliers peuvent régler leurs factures d’assainissement ou autres impôts par internet depuis chez eux.

Une borne visio-services a été installée au Pôle de services par le CIAS du Val Fleuri rapprochant ainsi les citoyens de services institutionnels comme Pôle Emploi, la CAF, la MSA, la CPAM ou le CIDFF.

En 2015, la gestion du cimetière a également été numérisée tandis que des QRcodes ont été posés sur les tombes de soldats ainsi que sur le monument aux morts.

A l’occasion de la journée nationale des « territoires, villes et villages internet » qui se déroulait cette année à Montrouge, tous ces éléments ont été pris en compte par le jury qui a attribué à la commune le label « village internet @@@@ », distinction remise par Jean-Vincent Placé, secrétaire d’Etat en charge de la Réforme de l’Etat.

Février : Visite du Sénat

A l’occasion de la remise du label "village internet" à Montrouge, la municipalité a organisé un bus à l’intention des habitants du village ainsi que des responsables bénévoles et membres des associations. Au programme de la journée : la visite du Sénat où le groupe a été accueilli par Michel Raison, sénateur du département...

Découverte pour les uns, nouvelle visite pour d’autres « la visite est régulièrement appréciée, on voit toujours différemment les choses et, en fonction du guide, les informations sont complémentaires ». Sur le parcours qui a d’ailleurs permis de découvrir la bibliothèque et son annexe, le rôle du Sénat a été expliqué tandis qu’un moment a été consacré à l’écoute d’une partie de séance en présence d’Estelle Grelier, nouvelle secrétaire d’Etat en charge des Collectivités. Très instructif…

Février : Les pompiers préparent leur loto

Après une première réussie en 2015, l’Amicale des sapeurs-pompiers de Lavoncourt préparent activement la seconde édition de leur super-loto. La Présidente, Mélitine Flament, et son association donnent rendez-vous aux amateurs de jeux et de chance dimanche 21 février à la salle des fêtes de Renaucourt à partir de 14 h.

Pour l’ensemble des parties qui seront animées par Arnaud Loto, l’inscription sera de 20 € la planche de six cartons avec dégressivité pour les cartons suivants.

Réservation possible au 03 84 92 01 44. Plus de 3000 € seront distribués en bons d’achat multi-enseignes.

Les portes seront ouvertes dès 12 h 30.

Février : De simples gestes qui peuvent sauver des vies

En partenariat avec la Préfecture qui met en œuvre une décision du Ministère de l’Intérieur à la suite des terribles attentats de 2015, l’Union Départementale des Sapeurs-Pompiers, la Croix Rouge…le Service Départemental d’Incendie et de Secours organise des sessions de sensibilisation et de formation aux gestes de premiers secours. Aussi les haut-saônois sont-ils invités à participer et à s’inscrire, nombreux, à ces formations aux premiers gestes « les plus simples » qui peuvent sauver des vies « que ce soit dans la vie courante ou dans toute autre circonstance ». Ces formations ont lieu dans les diverses casernes du département…

Accueillis à la caserne de Lavoncourt par Cyrille Bonnaventure, commandant du centre de secours, près d’une vingtaine de personnes ont participé à l’une ou l’autre des deux premières sessions samedi et dimanche, animées par Pascal Viellet, sapeur-pompier infirmier au centre et Lorrain Gaconnet. « C’est le début de la chaîne de survie, les premiers gestes » précisent-ils. Puis durant deux heures, Pascal Viellet apprend comment « protéger d’abord », ensuite analyser l’état de la victime, comment alerter, mesurer l’état des saignements, compresser ou pas, mettre en position d’attente en fonction des blessures (allongé, jambes surélevées, PLS…), effectuer un massage cardiaque lorsque c’est nécessaire ou défébriller…. Des gestes d’abord expliqués puis mis en œuvre au sein de l’équipe présente. Tous ont reçu une attestation de participation signée de Madame la Préfète.

Une formation appréciée au point déjà que deux personnes ont décidé de prolonger jusqu’à l’obtention du brevet de secouriste. D’autres formations similaires de 2 heures auront lieu samedi 27 février de 14 h 30 à 16 h 30 et dimanche 28 février de 10 h à 12 h.
Inscriptions en téléphonant au 03 84 96 76 07 ou par internet www.haute-saone.gouv.fr.

Février : Des pièces jaunes pour les enfants malades

« C’est le geste de solidarité de mes collègues de travail… » commente Agnès Godard, une habitante de Volon, en remettant plusieurs boîtes remplies de pièces jaunes au bureau de poste de Lavoncourt « c’est normal pour moi de le remettre à un petit bureau », ajoute-t-elle. Elle apprécie justement de pouvoir venir au bureau le plus proche de son domicile le samedi matin « la semaine je travaille » dit-elle. C’est au sein de l’entreprise Milleret de Charcenne où elle se rend chaque jour qu’Agnès Gordard a lancé l’idée de collecter les pièces jaunes, une opération qui s’étalait du 6 janvier au 13 février. Les 200 salariés ont ainsi pu participer à l’initiative en faveur des enfants et adolescents hospitalisés partout en France… « pour avoir leurs parents près d’eux la nuit, continuer à jouer et apprendre, rendre plus gai l’hôpital… »

Samedi, date limite, elle a remis l’ensemble des pièces recueillies dans les mains d’Hélène Pulicani au bureau de Poste.

Février : Des jeux qui rapprochent les villages

Pour visionner les photos de la rencontre inter-villages organisée en juin 2015 par l’Amicale de Lavoncourt à l’occasion de son 30ème anniversaire, la commune de Roche qui participait aux jeux a mis à disposition sa salle polyvalente. Dimensionnée à souhait, elle était comble, occupée par des représentants des équipes et communes participantes venus vivre ensemble « ce bon souvenir partagé durant deux jours à s’amuser et se défier dans la plus grande convivialité ». Au nom de l’association, en les accueillant tous, Jean-Paul Carteret a remercié le maire Angèle Mercier et son équipe municipale pour leur accueil ainsi que les bénévoles de l’organisation « grâce à vous, tout s’est bien déroulé. La fête était belle ». Président de la Communauté de Communes et maire de Ray-sur-Saône qui participait également, Michel Albin a souligné « le lien social généré par ces jeux qui rapprochent nos villages. On se prend au jeu, on s’amuse et on veut gagner. A la fin, c’est l’amitié qui gagne ! »

Puis grâce au montage remarquable – sur fond musical ! - qu’il a réalisé avec ses photos et celles de Pascal Chambellant, Bertrand Mougin, responsable de la section photo à l’Amicale a fait revivre ces deux journées festives de l’arrivée des équipes au feu d’artifice final, des jeux culturels ou sportifs aux spectacles, des enfants aux adultes, des bénévoles en action aux acteurs de la rencontre…Tout y était. Un reportage magnifique qui a forcé admiration et respect d’un public enthousiaste et « prêt à remettre ça en 2016 ».

Relais vite passé, dans la foulée, la commune de Tincey victorieuse en 2015 organisera la deuxième édition des jeux inter-villages. Le maire, Denis Riondel, et le président de Tinc’activ, Pascal Chambellant, ont lancé le débat de présentation et c’est Francine Riondel, très impliquée en 2015, qui a présenté les jeux proposés cette année : de la bataille de polochon sur une piscine à l’incontournable tir à la corde en passant par le ski tandem, la course des caisses et même le tricot…ces jeux sont déjà prometteurs ! Rendez-vous samedi 19 août à Tincey. Pour rester dans l’ambiance, tous ont ensuite partagé le verre de l’amitié offert et l’assiette anglaise, une façon de prolonger « le bien-vivre ensemble ».

Janvier : Echanges de vœux et élue à l’honneur

En présence de Marie-Françoise Lecaillon, préfète du département, Fabienne Richardot, conseillère départementale, des représentants des associations (plus de 800 adhérents en tout !), des artisans et commerçants, des sapeurs-pompiers et des habitants du village, le maire, Jean-Paul Carteret a présenté ses vœux « une première car la commune de disposait pas de salle polyvalente jusqu’alors ». Temps fort de ce moment : la remise de la médaille régionale, départementale et communale « échelon argent » à Bernadette Cavatz, conseillère municipale depuis plus de 20 ans dont un troisième mandat en cours en qualité de première adjointe. Elue une première fois au conseil municipal en 1995, Bernadette Cavatz « a vite trouvé ses marques et fait profiter l’équipe de ses connaissances, de son engagement, de son écoute aussi » raconte le maire, « qui entamait alors son second mandat ». Tous les deux se connaissaient déjà « nous sommes arrivés la même année au village en 1971 et nous avions déjà travaillé ensemble …l’un président, l’autre secrétaire du club de football pendant plus de 15 ans ! ». Puis il est revenu sur l’essentiel des réalisations conduites « ensemble et avec les équipes municipales successives » saluant au passage « l’engagement des conseillers municipaux comme des bénévoles toujours au détriment de la vie familiale et quand cela dure 20 ans !... »

Au fil des années « certes nous n’avons pas déplacé les montagnes, mais nous avons tout de même déplacé le monument dans le cadre d’un plan pluriannuel d’aménagement du village qui a privilégié la sécurité, l’esthétique, le cadre de vie, l’environnement… Lavoncourt – 357 habitants au 1er janvier 2016 contre 269 en 1990 - dispose et offre quasiment tous les services de la petite enfance aux personnes âgées avec services de santé structurés au sein de syndicats avec les communes voisines, services publics et au public, commerces, artisans …une vie associative intense. Des logements ont été construits ou rénovés, 3 lotissements ont Aété aménagés, le PLU est approuvé. Avec l’accueil et la participation de chantiers internationaux de jeunes, les fontaines et le petit patrimoine ont été restaurés, un parc public aménagé. En 2015, nous avons inauguré l’aire de jeux au cœur du parc où nous aménagerons une cabane à livres en 2016…La commune a reçu le label 2 fleurs et le label village internet 4 @ »

Impliquée dans différents dossiers et en particulier dans la gestion du foyer-logement et du CIAS du Val Fleuri, Bernadette Cavatz méritait bien cette distinction remise en présence de toute sa famille. Emue, elle a rappelé que « l’on ne s’engage pas forcément pour attendre une reconnaissance » et remercier le maire et les électeurs « qui lui ont régulièrement renouvelé leur confiance ».

Lavoncourt comptait 260 h. en 1990 mais grâce à une politique de réaménagement et de développement aujourd’hui ce sont 357 h. qui ont pu bénéficier des services de proximité, tant sur le plan des services que des commerces de proximités instaurés par une municipalité soucieuse de faire évoluer le village, rénover son patrimoine, conforter son rôle de pôle dont le bassin de vie rural a tant besoin aujourd’hui En 2016 également nous verrons débuter l’extension du pôle de services avec la rénovation du presbytère ainsi que la construction de 8 résidences destinées à des séniors.

Après 20 années au service de la commune, Mme Lacaillon, préfète a remis à Bernadette la médaille d’honneur départementale et communale, échelon argent à Bernadette Cavatz dont l’émotion était palpable. « Tout seul on va plus vite mais ensemble on va plus loin ! Bernadette a été l’une des chevilles ouvrières de cette évolution, un maillon responsable et engagé … elle mérite assurément l’honneur qui lui est fait aujourd’hui » a conclu Jean-Paul Carteret.

Mme Lacaillon a félicité Bernadette Cavatz pour son dévouement et son implication dans le village, a remercié le maire, soulignant qu’il fut sa première visite lors de sa prise de fonction ayant pu mesurer son implication à construire une vraie ruralité.

Janvier : Lorsque passion se conjugue avec habileté

En cessant son activité de boucher pour prendre sa retraite, Henri Pillot n’imaginait sans doute pas qu’il deviendrait créateur et toujours en appliquant des proportions … à moins que l’expérience ne lui ait été utile ! Une belle reconversion qui s’est transformée en passion.

Alors qu’il préparait son cinquantième anniversaire de mariage et « qu’il avait du temps », il eut l’idée de faire la maquette de l’église de Saint Loup-Nantouard où il s’était marié un demi-siècle en arrière. « Du bois et du carton, je vais m’amuser avec ça, pensa-t-il ». Fut dit, fut fait, à force de patience et de minutie, la maquette de l’édifice était prête pour le jour « J », bancs et lumière à l’intérieur « il suffit de lever le toit » pour les découvrir. Légitimement fier de cette première réalisation d’autant plus que « les enfants m’encourageaient », Henri Pillot a alors fait « la maquette du hangar du fils et le magasin de la fille ».

Devinez la suite : « alors j’ai continué ! ». Ce fut ensuite le pigeonnier à côté de la mairie « clin d’œil à l’histoire » rappelant l’usage des pigeons des anglais durant la guerre. Et puis, lorsque la municipalité a envisagé de déplacer le monument, « j’ai vite fait une photo où il était encore entouré de la grille et j’ai fait la maquette ».
Finalement c’est tout un art à présent décliné sur d’autres bâtiments du patrimoine : Sa maison qui abrite l’ancien relais Poste, l’église St Valentin, la caserne des pompiers où il suffit de tourner une roue pour voir apparaître l’ensemble des sapeurs-pompiers… Toujours l’imagination fertile, nul doute que la collection « perso » ne s’arrêtera pas là.

A l’occasion de la cérémonie de vœux aux habitants, l’ensemble était exposé à la mairie. Il a fait l’admiration des présents parmi lesquels Marie-Françoise Lecaillon, Préfète de la Haute-Saône qui n’a pas manqué de le féliciter chaleureusement. Les maquettes resteront en place à la mairie durant tout le mois de février, visibles durant les heures d’ouverture du secrétariat : Lundi et mardi de 14 h à 18 h 30, mercredi de 9 h à 12 h et jeudi de 14 h à 17 h.

Janvier : Diplômes, galons et médailles…

La cérémonie des vœux à la caserne a été l’occasion de remettre et d’attribuer différentes distinctions à des sapeurs-pompiers du centre de secours :

- Diplômes à Auranne Bobillier (module transverse), David Pacou (module transverse, opérations diverses, secours en équipe, incendie et mission secours), Sébastien Billery (Conducteur d’ambulance, secours en équipe, équipier secours à personne), Simon Damideaux (équipier SPV), Jenniffère Bouter (conducteur d’ambulance, conducteur d’engin pompe, opérateur de transmission), David Gross (Chef d’équipe).

- Attestation de formateur « pédagogie initiale et premiers secours » à Pascal Viellet.

- Galon de première classe à Simon Damideaux et Sébastien Billery.

- Galon de Caporal à jenniffère Bouter, David Gross, Kevin Soittoux.

- Galon de Sergent à Pascal Viellet.

- Galon d’adjudant à Nicolas Chapaux, adjoint du chef de centre.

Moment particulier enfin avec la remise de l’insigne de chef de centre, étoile bronze, à Cyrille Bonnaventure par le colonel Fabrice Tailhardat, directeur du SDIS. La médaille du mérite de l’union départemental, échelon bronze, a été remise à Isabelle Jacquin par le commandant Richard Verguet.

Enfin, symbole de leur solidarité, un chèque représentant une partie de la vente de leur calendrier a été remis à l’œuvre des pupilles des sapeurs-pompiers par la présidente de l’Amicale des pompiers, Mélitine Flament.

Janvier : Le responsable, roi de la rando !

Comme les années précédentes, l’Amicale a offert la traditionnelle galette à l’ensemble de ses adhérents "à charge pour les responsables de section d’organiser ce moment convivial à l’issue d’une séance hebdomadaire ou mensuelle". Des galettes bien sûr à commander chez le commerçant local, Damien Paroty qui offrait en même temps le cidre...

A l’occasion de la sortie randonnée de janvier,une cinquantaine de marcheurs ont partagé la galette. Cinq reines et rois ont ainsi porté la couronne ...parmi eux, le responsable de la section, Denis Chevalier.

Janvier : Le foyer-logement « un levier économique local »

Comme les années précédentes, le traditionnel moment des vœux au foyer-logement a rassemblé « autour des pensionnaires », les maires et membres du CIAS du Val Fleuri représentant les communes adhérentes, le personnel de l’établissement et, aussi, les partenaires de Relais de Services Publics : La Poste, ELIAD, UDAF, kinés, opticienne, Mutualité Française… « symbole des services de proximité non seulement pour les résidents mais pour les habitants du village et de tout le secteur » commentait Jean-Paul Carteret, Président du CIAS.

Accueillant des personnes qui ne peuvent plus rester chez elles, le foyer-logement est désormais classé EHPA et soumis aux mêmes règles que les maisons médicalisées avec évaluation externe comme interne et un objectif : La qualité tant au niveau du service et à l’aide apportés aux résidents que de leur vie sociale et de leur bien-être dans la structure. Tout en souhaitant « la meilleure santé à tous », Jean-Paul Carteret a salué « l’écoute et l’attention du personnel à leur égard tout en souhaitant que l’on puisse faire toujours mieux avec un vrai travail d’équipe ». Pour cela « des formations seront proposées tandis qu’un projet de vie sera élaboré ». Cette année, s’agissant de l’aspect plus matériel, fenêtres et volets, électriques cette fois, seront remplacés ainsi que les armoires de chaque chambre.

Pour conclure, le président faisait remarquer que le foyer-logement est un vrai levier structurant de l’aménagement du territoire « d’abord par les emplois qu’il offre mais aussi par le soutien appuyé au commerce local. En 2015, la cuisine a confectionné près de 16 000 repas (pour les résidents mais aussi pour la restauration scolaire et le portage des repas en partenariat avec ELIAD et) ; l’essentiel des produits est acheté dans les commerces du village ».

Janvier : La clé des chants

« Ce dimanche à l’invitation du maire de la commune de Le Pont-de-Planches, Pierre Relange, le groupe « La clé des chants » de l’Amicale de Lavoncourt a chanté pour les ainés de son village. Bel après-midi convivial où les anciens ont mêlé leurs voix à celles des chanteurs entraînés par Daniel Desbenoit. »

Janvier : Davantage d’incendies, moins de secours à personnes en 2015

La traditionnelle cérémonie des vœux au centre de secours, toujours très conviviale, s’est déroulée en présence des élus locaux, maires du périmètre d’intervention, membres du conseil municipal, représentants des associations, des commerçants et artisans mais aussi des de la direction du SDIS, des CPI ou centres de secours alentours et de l’Amicale Départementale des sapeurs pompiers. Une vraie communauté de vie entoure ainsi les familles des pompiers, d’ailleurs tout au long des propos, l’accent a été mis « sur l’engagement des sapeurs-pompiers au détriment de leur vie familiale ».

Commandant le Centre de Secours, Cyrille Bonnaventure a présenté le bilan de l’année écoulée : 182 sorties contre 193 en 2014. Elles se répartissent ainsi : 126 pour secours à personnes (135 en 2014), 26 incendies (16 en 2014), 30 opérations diverses (42 en 2014) et 27 autres sollicitations en second appel pour renforcer un centre voisin.

S’agissant des effectifs, avec 4 reprises d’activités, le Centre de Secours compte actuellement 20 sapeurs-pompiers dont 2infirmiers, 6 sous-officiers, 13 caporaux et sapeurs, un jeune sapeur-pompier. Le chef de centre est désormais secondé par l’adjudant Nicolas Chapaux.

Il a ensuite remercié le SDIS pour la dotation en matériel ((mannequin), insisté sur les bonnes relations et la complémentarité avec les CPI et centres voisins, rappelé les formations et manœuvres régulières « pour être toujours plus performants en intervention », souhaité que d’autres volontaires les rejoignent « pour renforcer le groupe » et de nouveau sollicité entrepreneurs et collectivités pour qu’ils mettent à disposition leurs salariés « parce qu’ils sont sur place la journée ». Le colonel Fabrice Tailhardat a souligné « le bon fonctionnement du centre de secours » et rappelé à juste titre que « les sapeurs-pompiers sont le premier maillon de la chaine des secours » et de fait que « leur rapidité d’intervention est déterminante ».

Jean-Paul Carteret, maire de la commune ; Michel Albin, Président de la Communauté de Communes et Fabienne Richardot, Conseillère Départementale ont tour à tour salué l’engagement et la rigueur des sapeurs-pompiers « qui rassurent et sauvent des vies » et de faire allusion aux attentats où ils étaient « les premiers aux côtés des forces de police ».

Janvier : La retraite pour Claire Dupoisot

Après 3 années au syndicat scolaire en qualité d’accompagnatrice dans le bus de transport scolaire (de 1986 à 1989) et plus d’un quart de siècle en tant qu’agent technique au foyer-logement de Lavoncourt, Claire Dupoisot a fait valoir ses droits à la retraite, effective à compter du 31 janvier 2016.

A l’occasion de la cérémonie de vœux dans l’établissement, hommage lui a été rendu par le Président du CIAS du Val Fleuri, Jean-Paul Carteret, au nom des membres du Conseil d’Administration représentant les communes adhérentes, en présence du personnel travaillant pour la collectivité, du personnel d’ELIAD intervenant pour l’aide aux résidents, des partenaires exerçant leur activité au relais de services publics et, bien sûr, des résidents.

Claire Dupoisot était l’une des premières salariées au moment de l’ouverture du foyer-logement. Polyvalente, elle en connaît tous les espaces, elle est la seule à un moment donné, à avoir occupé tous les postes « de veilleuse de nuit à la cuisine en passant par la salle ». Au fil du temps et des années, elle a connu tous les résidents, en a mesuré l’évolution. Claire a connu la restructuration et la rénovation de l’établissement aujourd’hui classé EHPA avec les règles qui s’imposent à tous. Jean-Paul Carteret a souligné sa franchise et son caractère « quand quelque chose ne va, elle le dit en face ! c’est très bien », il a salué son travail « une véritable fourmi, elle ne s’arrête pas, est très méthodique et organisée. Avec elle tout est propre… ». Il a conclu en lui souhaitant bonne retraite, un souhait partagé par le personnel qui lui a remis un cadeau et les résidents qui ont collectivement signé une carte pour elle.

Janvier : La section « histoire des villages » déjà au travail …

La section Histoire des villages de l’Amicale a repris ses activités hebdomadaires avec un premier rendez-vous de l’année 2016. « Ravie d’accueillir déjà 25 adhérents en ce début d’année… » Evelyne Joly, animatrice du groupe, a donné la parole a chacun afin qu’il expose l’objet de ses recherches particulières, ce qui a permis l’échange de nombreuses informations.

« L’histoire des villages, c’est aussi l’histoire des hommes et des femmes mais également l’histoire des maisons… » précise-t-elle. Si la porte d’entrée des recherches a été pour beaucoup la généalogie, elle a permis de découvrir des détails poignants sur la vie de ses ancêtres ou encore des anecdotes amusantes dont ils ont été les héros. L’histoire des maisons apporte des surprises et la découverte d’inventaires au moment des décès permet de reconstituer pièce par pièce les meubles et objets et même les vêtements de la famille.

Rappelant que 9 conférences ont été données dans les communes alentours, le calendrier 2016 a été exposé. « Au programme à ce jour : Delain, Mercey-sur-Saône, Theuley, Lavoncourt, Cugney et Beaumotte-les-Pins. « Et comme la convivialité est une des règles de la section, les rendez-vous mensuels autour d’un repas au restaurant reprendront le 5 février prochain, une occasion de conter en petit comité des anecdotes parmi les plus croustillantes vécues par nos ancêtres.

La prochaine conférence aura lieu à Delain le 1er avril « si, si, c’est sûr, ce n’est pas un poisson ! ». Ces interventions sont gratuites et ouvertes à tous.

Janvier : Le vendredi à l’Amicale, c’est zumba !...

Depuis longtemps, l’association offre, entre autres, une palette d’activités plutôt sportives … objectif : garder la forme ou « la ligne » ! Entre dynamic’gym, gym douce, step, musculation, qi gong, zumba, les amateurs(trices) ont le choix « en fonction aussi de leur disponibilité et de leur disposition ! ».

S’agissant de la zumba, ce sont des exercices sans "contraintes" mais en mêlant des mouvements à haute intensité et à basse intensité, « la zumba sur des rythmes plutôt latino-américains, ça permet de garder la forme » assure Lucie Pagani, responsable de la section, qui donne rendez-vous chaque semaine, le vendredi à 20 h 30, au gymnase de l’IMP de Membrey pour des séances hebdomadaires animées par Virginie Nowak, titulaire du diplôme lui permettant d’enseigner la discipline. Et d’enchaîner « C’est intensif et avec tous les éléments de la remise en forme : cardio et préparation musculaire, équilibre et flexibilité, un regain d’énergie en plus ». Le tout en musique, ce qui ajoute à ce moment hebdomadaire un air festif et convivial.

Les personnes intéressées peuvent contacter Lucie Pagani au 06 81 15 03 35.

Janvier : Audrey Lopez, nouvelle coiffeuse, s’installe

« J’en rêvais, j’ai toujours dit que lorsque les enfants seraient grands, je saisirais une opportunité … » Audrey Lopez réalise son rêve !

Après un quart de siècle passé avec Monique sa compagne dans le salon de coiffure qu’il a créé en faisant l’acquisition de l’ancien bâtiment du Crédit Agricole, Gérard Vandewalle a fait valoir ses droits à la retraite… Un salon dont tous les deux avaient la légitime fierté et qu’ils ont décidé de vendre avec l’ensemble du bâtiment et des terrains attenant.

Une occasion qu’Audrey Lopez et son compagnon Nicolas Chapaux ont spontanément saisie : « Nous avons créé une société et acheté l’ensemble… ». Tous les deux, parents de 3 enfants, résidaient précédemment à Theuley. La famille s’est ainsi installée dans la maison et finalement dans un secteur qu’elle connait bien : les enfants fréquentaient déjà le pôle éducatif, Nicolas est sapeur-pompier au centre de secours de Lavoncourt et Audrey, native de Raucourt, retrouve un endroit qu’elle connaissait bien.

Après l’école primaire à Roche, elle a fréquenté le collège de Dampierre-sur-Salon, l’école St Pierre Fourrier à Gray puis rejoint l’Ecole des Métiers Artistiques de Belfort où elle a obtenu CAP et Bac Professionnel spécialité « coiffure ». Elle a ensuite travaillé durant 5 ans au salon « Pousse Coiffure » et depuis 2002 au salon « double mixte » à Vesoul. Forte de cette expérience, elle ouvre à présent « Le salon de coiffure » rue de l’Europe à Lavoncourt « homme, femme, enfants » à la satisfaction de la clientèle locale « et au-delà ». Pour tous, c’est la pérennité de la coiffure et de cet artisanat local apprécié, complémentaire des autres services et commerces, qui sont assurés. Contact pour rendez-vous : 03 84 92 00 71 ou 06 40 88 53 60. A Gérard Vandewalle et Monique nous souhaitons bonne retraite… A Audrey Lopez, bonne réussite à sa nouvelle vie professionnelle.



Dans la même rubrique

Site réalisé en SPIP pour l'AMRF